Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grandeur de la démocratie et des vertus militaires

A la suite de la fin de Kadhafi transformé d'abord en clown sanglant puis en pantin désarticulé, nouvelle confirmation de ce qui est une des grandeurs de la démocratie, en même temps très souvent perçue par les dictatures comme une faiblesse sinon une pusillanimité, à savoir la difficulté de ces démocraties à considérer les pays non démocratiques en tant qu'ennemis et la difficulté à envisager immédiatement, lorsque les premières critiques et attaques diplomatiques sont lancées contre elles, une politique de fermeté, pour continuer  à chercher les moyens d'un compromis au risque selon les propos de Churchill après la signature des accords de Munich avec l'Allemagne nazie :" Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre.", - d'encourager à la guerre les dits pays non démocratiques. A la décharge du président du conseil Français Daladier, 1) il ne pouvait qu'aligner la politique étrangère de la France sur celle du  Royaume-uni pour que la France ne se retrouve pas seule face à Hitler, 2) il n'avait pas les illusions de Chamberlain et ne cherchait qu'à gagner du temps pour ( et c'est ici que je veux en venir) renforcer l'armée Française dans les secteurs qui le nécessitaient.

Je complète cet article d'octobre 2011,aujourd'hui en novembre 2019 en rendant hommage aux 13  soldats morts dans l'opération de la France pour tenter d'éradiquer au Sahel la menace islamiste et en tempérant mon appréciation sur notre intervention ayant abouti en Libye à la fin de la dictature de khadafi puisqu'elle a débouché non sur l'instauration d'une démocratie mais sur l'instauration   d'une anarchie sanglante. Comme je constate que d' une manière générale les interventions militaires occidentales dans le monde se traduisent le plus souvent par un désastre au VIetnam, en Afghanistan et ailleurs. Ce qui m'incite à penser que plus vite notre armée pourra quitter le Sahel mieux cela sera pour nous

http://autruchementdit.com/2017/09/le-desastre-des-interventions-militaires-occidentales-dans-le-monde.html

Je ne peux m'empêcher de voir dans cette difficulté des démocraties, comme de leurs citoyens, à considérer l'autre comme un ennemi, une grandeur, une sagesse , mais dans la mesure où ne faisons pas preuve d'angélisme et où ne croyons pas que les autres pays suivront forcément notre exemple: il ne suffit pas de déclarer la paix pour avoir la paix, il ne suffit pas de ne plus avoir d'armée pour que les autres pays en fassent de même !

D' où ma "satisfaction" de voir que la France a contribué à la chute d'une dictature par l'action déterminée de son président et ce parce que, en plus de cette détermination, elle avait les moyens militaires ( avec aussi l'appui des Etats-unis et du Royaume-uni) de cette politique. Or avec la crise, partout en Europe les budgets militaires sont en grande réduction ou sont menacés de l'être ! Ce qui veut dire que l'Europe, à l'exception pour le moment de la France et du Royaume uni, aura de moins en moins les moyens d'assurer la défense de ses citoyens et qu' elle sera obligée de recourir de plus en plus au bouclier américain! qui avec Donald Trump devient de moins en moins sûr

Trois chiffres : la France a dépensé en % de son PIB en 2018

- Pour la recherche, 2,2

- Pour l'éducation, 6,7%

- Pour l'armée, 2,3%, soit une cinquantaine de milliards d'Euros ( ce qui est peu ou prou la moyenne mondiale des budgets de dépenses militaires ; les Etats-unis 3,2, la Russie 3,9%, moyenne mondiale 2,1%, l'Allemagne est à 1,2 %, le RU à 1,8, l'Italie à 1,3,).

En ces temps de crise où une démocratie peut sombrer facilement dans la démagogie du " c'est aux riches, aux banques, aux autres, à l'armée de payer" la tentation sera grande de réduire ce budget !

Or les dépenses militaires sont comme nos assurances, très inutiles tant que nous n'avons pas d'accidents, très utiles quand malheureusement nous en avons un.(Voir Daladier)

De plus, elles ont cet avantage sur les assurances d'avoir une capacité de dissuasion vis à vis de pays ou de groupes qui chercheraient à nous attaquer.

D'autre part, dans ces démocraties où nous n'avons plus que des droits et aucun devoir, il me semble bon qu'une institution comme l'armée, porteuse des valeurs de discipline, de rigueur, de sacrifice soit préservée et l'objet d'un consensus! 

Suis-je devenu militariste ? Pas plus que je ne suis favorable à un régime policier parce que je suis pour une police bien formée, bien équipée; sans celle-ci, très vite nous sombrerions dans l'anarchie, c'est-à-dire la loi du plus fort, déjà trop souvent de rigueur dans certains de nos quartiers !

Et, PS

 comme les violences qui ont accompagné le mouvement des gilets jaunes le démontrent

 

autruche13

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Démocratie, #Sécurité, #Guerre, #armée

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :