Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

charlot3 reduit2

 

 

 

Saluons la réussite de François Hollande dans cette dernière négociation Européenne, (si du moins nous le croyons comme nous devons le croire pour sa fameuse et mythique inversion du chômage), dont les résultats ont été entérinés par les milieux financiers avec une hausse importante de toutes les bourses.

Rien n'a changé depuis Nicolas Sarkozy, chaque fois, la France dans ces négociations Européennes de la "dernière chance", joue son rôle de sauveteur de l'Europe et du monde! Nous nous retrouvons dans une parfaite continuité entre notre ancien président "anormal" et notre nouveau président "normal". Nous sauvons le monde. Ici de manière plus subtile:

1) Notre président n'a pas présenté cette négociation comme celle de la dernière chance mais dirons nous comme une nouvelle "normale" négociation Européenne.

2) Ce n'est pas François Hollande qui s'est placé au devant de la scène, mais (super) Mario Monti et (super) Mariano Rajoy ( RRRRRarrreuoy ! que diantre ! Notre incapacité à rouler les rrrr et à prononcer la jota devient pitoyable et montre notre arrogance avec cette tendance à ne pas dire les noms comme on les dit dans leur pays d'origine)  

3) Une fois l'accord obtenu entre l'Italie, l'Espagne et l'Allemagne, avec cette subtilité qui lui est coutumière François Hollande a fait comprendre qu'il en était un artisan important. Sans lui, homme de la synthèse on aurait couru à l'échec...

Il nous faudrait les comptes rendus des discussions pour en être certains. N'a-t-il pas plutôt été mis sur la touche par cette nouvelle troïka qui renoue avec l'Histoire, celle du règne de Charles Quint où Allemagne, Italie et Espagne appartenaient à cet empire où le soleil ne se couchait jamais, comme le laisse entendre certains journalistes bien informés alors que d'autres tout aussi bien informés nous disent le contraire ?!

Peu importe la vérité, ce qui compte c' est l'image, celle d'un François Hollande réjoui nous déclarant que pour faire bouger les choses il avait bien voulu aussi bouger afin d'arriver à un aussi bon résultat.

Est-ce à dire que François Hollande a décidé de ne plus s'inspirer de François Mitterrand mais de Pierre Mendès-France ce qui est depuis 1981, chaque fois que la gauche est au pouvoir mon rêve secret ? Un élément encore insuffisant mais symptomatique en est la décision de réduire les dépenses des ministères qui va dans le bon sens même si les "experts" (que leur engeance soit maudite jusqu'après la fin du monde!) ont démontré que les dépenses de la France continueront d'augmenter de 1 % par an alors qu'elles devraient baisser...

*

Ajoutons ce dernier petit fait en cette fin d'année 2013 : l'annonce de l'inversion de la courbe du chômage par notre président malgré des chiffres en augmentation qui nous laissent à penser que nous sommes dans le gouvernement de la parole verbale plus que dans le gouvrenement des faits factuels et que donc notre président a choisi d'être le nouveau Mitterrand plutôt que le nouveau Mendès France...

 

Une négociation européenne à marquer du sceau de l' habileté du Président Hollande, si du moins nous le croyons
Tag(s) : #Hollande, #Politique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :