Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avant de répondre à notre question, cette vidéo pour nous rendre compte de la beauté de la voute céleste et de la capacité de la science et de la technique à nous fournir de plus en plus de précisions sur sa formation, sa composition, son fonctionnement 

Ou sommes-nous dans l' univers? Dans le superamas Laniakea récemment découvert par R. Brent Tully, Hélène Courtois, Yehuda Hoffman et Daniel Pomarède
Ou sommes-nous dans l' univers? Dans le superamas Laniakea récemment découvert par R. Brent Tully, Hélène Courtois, Yehuda Hoffman et Daniel Pomarède

 

Voici à partir du site link http://atunivers.free.fr/index.html,  quelques points de repère pour répondre à la question : Où sommes nous  dans l'univers? 

 

Nous sommes "perdus" dans l'univers, dans le superamas de la vierge ( Virgo supercluster). Voir plus bas.

En fait grâce à un groupe de chercheuse/chercheurs, notamment Hélène Courtois

https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/helene-courtois-geographe-du-cosmos-0

nous savons que nous sommes inclus dans un encore plus vaste superamas qui contient le superamas de la vierge

surnommé Laniakea qui veut dire en hawaien "paradis incommensurable", ou "horizon céleste immense"

et dont la vidéo ci-dessous vous donne la description et le fonctionnement :

 

universe

 

Au milieu d'autres superamas voisins comme Hydra, Centaurus.

Les superamas sont une concentration de milliers d' amas de galaxies  de taille qui varie entre 100 et 500 millions d'années lumière. Ils se sont formés lorsque la matière s'est regroupée sous l'influence de la gravitation. (Cette photo ci-dessous ne représente que 7% de la photo précédente et les suivantes environ 10% de la photo qui la précède immédiatement) 

 

nearsc.jpg

 

Nous appartenons au superamas de la vierge représentré ci-dessous avec l'amas le plus important celui de la vierge et celui de notre galaxie l'amas du groupe local ( local group).

Les amas sont des concentrations de plusieurs dizaines ou centaines de galaxies liées ensemble par la gravitation. 

 

virgocls.jpg

 

Ci-dessous, l'amas du groupe local formé des trois grandes galaxies ( Voie Lactée, Andromède, du Triangle) et des galaxies naines. C'est la galaxie d'Andromède qui entrera en collision avec la Voie lactée dans 4 milliards d'années.

Une galaxie naine contient entre un million et quelques milliards d'étoiles. Son diamètre est inférieur à 40000 années lumière. 

 

localgrp.jpg

 

Au-dessous, les galaxies naines qui tournent autour de la Voie Lactée en quelques milliards d'années

 

satell.jpg

 

La place du soleil dans la Voie Lactée

ly = light year (année-lumière) 

 

voie-lactee22.jpg

 

Toutes les étoiles du bras d'orion sont des géantes et supergéantes des milliers de fois plus lumineuses que le soleil

Les étoiles supergéantes sont les plus brillantes de toutes les étoiles de masse 10 à 70 fois celle du soleil et leur luminosité est de 30 000 à plusieurs centaines de milliers de fois celle du soleil. Elles finissent par exploser en une super nova en créant une étoile à neutrons ou un trou noir.

Une étoile à neutrons est le résidu compact issu de l'effondrement gravitationnel du cœur d'une étoile géante quand celle-ci a épuisé son combustible nucléaire, d'où leur nom. Cet effondrement s'accompagne d'une explosion des couches externes de l'étoile, qui sont complètement disloquées et rendues au milieu interstellaire et donne une supernova (voir la nébuleuse du crabe, Crab nebula, Messier 1 dans la photo ci-dessous et dans le dessin en bas). Le résidu compact n'a d'étoile que le nom : il n'est plus le siège de réactions nucléaires puisque tout le carburant nucléaire a été consommé et sa structure est radicalement différente de celle d'une étoile ordinaire. En effet sa masse y est extraordinairement élevée, de l'ordre de 1015 grammes (soit un milliard de tonnes) par centimère cube, et sa masse restreinte à un 1,4 fois la masse du soleil. Une masse aussi dense occupe un volume très restreint, d'un rayon d'environ 10 km à 20 km.

Un Trou noir est un corps dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper . De tels objets n’émettent donc pas de lumière et sont alors perçus comme étant noirs. 

 Ils ne sont pas directement observables mais plusieurs techniques d’observation indirecte dans différentes longueurs d'onde ont été mises au point et permettent d’étudier les phénomènes qu’ils induisent sur leur environnement. En particulier, la matière qui est happée par un trou noir est chauffée à des températures considérables avant d’être engloutie et émet de ce fait une quantité importante de rayons X. Ainsi, même si un trou noir n’émet pas lui-même de rayonnement, il peut néanmoins être détectable par son action sur son environnement.

 

5000lys.jpg

 

Les étoiles les plus lumineuses  voisines du soleil beaucoup plus lumineuses que lui, ci-dessous. 

 

250lys.jpg

 

 

Les étoiles les plus proches du soleil à 12,5 années lumière. Ce sont des naines rouges, 100 fois moins lumineuses que le soleil comme proxima du centaure.

Notre soleil est une étoile naine jaune.

Une étoile naine rouge est la plus petite et la plus faible des étoiles. 80% des étoiles sont des naines rouges. leur luminosité correspondant à 1% de celle du soleil. Elles ne sont pas visibles à l'oeil nu depuis la terre

 

12lys

 

Et maintenant une vidéo sur la voie lactée 

 

 

 

Dans le dessin, vous pouvez observer avec Georges Bonobo, Arthur Bonobo et Jean-Marie Dioulassou la nébuleuse du crabe (Messier 1) à 6000 années-lumière  du soleil. Il s’agit du résidu d’une explosion de supernova observée depuis la Terre en 1054. Au centre se trouve une étoile à neutrons qui tourne sur elle-même 30 fois par seconde. 

 

messier222.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Science

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :