Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

Je désire apporter ma modeste contribution au fond Warren Buffett qui s'étonnait des faibles taux d'intérêts auxquels la France souscrit, en estimant qu'il y avait là une anomalie par exemple par rapport à l'Italie.

Chers experts du fond Buffet de quoi vous mêlez-vous ? Est-ce que je vous demande votre avis lorsque je dois cracher dans le sens du vent ou non ?

Votre ignorance me permet d'expliquer pourquoi  Warren B est passé de première fortune mondiale devant Bill Gates avec 65 milliards de $ en 2008 au troisième rang avec seulement 44 milliards de $ en 2012, une perte de 21 milliards de $ en moins de 4 ans; si cela continue à ce rythme de perte annuelle Warren B sera un pauvre homme au cours de l'année de  2020. Il serait temps qu'il songe à m'engager s'il ne veut pas finir à la soupe populaire !

En fait, 4 éléments expliquent les faibles taux d'intérêts de la France :

1) La confiance qu'avait su inspirer Nicolas Sarkozy ( oui Nicolas Sarkozy ! Vous avez oublié qu'il a été président ? Je ne vous en veux pas, l'histoire avance à une allure...) aux milieux financiers par la lucidité de son analyse de la crise et son adhésion à la politique Allemande. Je vous le concède, au fur et à mesure que le temps passe cette influence s'estompe, peut-être en sommes-nous à cet instant des dessins animés, où le personnage se rend compte qu'il est au-dessus du vide et tombe...

2) l'énormité des capitaux qui cherchent à "se prêter" et le trop petit nombre de pays emprunteurs qui leur inspire confiance. D'où l'adage bien connu : au royaume des aveugles les sourds sont rois !

3) L'énigmaticité de la politique Néerlandaise, digne de celle de Mitterrand qui s'avançait toujours masqué. Nous sommes en présence d'un tango à quatre temps 1) deux pas en avant 2) un pas en arrière 3) deux pas en avant 4) trois pas en arrière, les pas en avant = je distribue, les pas en arrière = je prélève. Si vous comptez nous nous retrouvons au point de départ. Pour les financiers dont nous avons vu qu'ils ne brillent pas par leur intelligence ni leur perspicacité il y a de quoi en perdre son envie d'accumuler encore plus de milliards de $. Heureusement qu'il y a les traders pour leur forcer la main à l'insu de leur eux-mêmes !

4) Une administration fiscale qui même si la droite notamment avec Giscard a essayé de lui rogner les ailes n'en reste pas moins efficace et en a la réputation auprès des financiers, d'autant que les Français ( Je vous conseille la lecture du livre de Jean Nicolas, " La rébellion Française" au Seuil ) à force de massacres des révoltes contre l'impôt pendant tout le siècle qui précède la révolution Française ont fini par "accepter" d'être parmi les citoyens  au monde les plus taxés à l'admiration des milieux financiers. Pour eux les Français sont une vache à lait taillable et corvéable à merci, "grâce"  à l'Ancien Régime et comme l'a démontré Tocqueville à la Révolution Française qui a continué son oeuvre.

Amen!

Alléluia!

Allah u akbar!

 

capitalisme2.jpg

 

 

 

En suivant ce lien vous pouvez atterrir sur google+ et sur une image agrandie de ce dessin : link

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :