Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Si, comme je le pense, l'émancipation de la femme, l'égalité de l'homme et de la femme qui est toujours en marche en démocratie est un des marqueurs fondamentaux au moins du XXème siècle et le fait principal qui distingue la société occidentale de toutes les autres sociétés aujourd'hui, alors Simone de Beauvoir en écrivant le "Deuxième sexe" est un/une des plus grands/es intellectuels/elles de ce XX ème siècle, et marquera beaucoup plus l'histoire de la  démocratie que son redoutable compagnon.

 

 

 

Axiome: Non seulement la démocratie accepte l'égalité de l'homme et de la femme mais la promeut.

 

 

 

Loi n°24: L'égalité de l'homme et de la femme permet à la démocratie de disposer du travail, du génie de toutes ses citoyennes et de tous ses citoyens, ce qui lui assure une supériorité sur les régimes plus ou moins totalitaires qui refusent cette égalité.

 

 

Commentaire: Le mythe des androgynes présenté par Aristophane dans «Le banquet» de Platon nous raconte que jadis il existait ces êtres nommés androgynes qui réunissaient en eux le sexe féminin et le sexe masculin. Les dieux jaloux de ces êtres qui voulaient rivaliser avec eux les tranchèrent et les séparèrent en deux moitiés pour les punir et les affaiblir.

 

L'égalité de l'homme et de la femme en quelque sorte annule cette terrible décision divine qui avait pour but d'affaiblir l'humanité constituée de ces androgynes, puisqu'elle permet de nouveau une entière collaboration entre ces deux moitiés dans la société, à tous les plans. L'inégalité de l'homme et de la femme entérine cette cruelle division et contribue à l'affaiblissement de l'humanité, puisqu'elle maintient dans la sujétion, hors de la société toute la moitié féminine de l'humanité.

 

 

 

C.Q.F.D.

 

 

 femmes_coran2.jpg        

 

En suivant ce lien vous trouverez les neuf traductions en français de cette sourate 4 intitulée " Les femmes" et de son verset 34 : link 

Vous noterez que la traduction de la Pléiade qui a reçu l'imprimature de l'université Al Azhar du Caire qui fait autorité en matière de religion comme au Moyen-Age la Sorbonne, est de Denise Masson et qu'elle traduit bien par le terme "frappez-les" le mot arabe waidriboohunna.

 

 

 


Tag(s) : #Femme, #Traité politique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :