Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La guerre en Libye : une guerre juste ?

Je désire rendre hommage à quelqu'un que je considère ( nul n'est parfait!) comme un grand intellectruel français, BHL ( je n'ose écrire son nom en entier de peur de recevoir des tombereaux d'insultes), lui rendre hommage à propos de son rôle dans la guerre de Libye, du livre qu'il vient d'écrire, "La guerre sans l'aimer", à ce sujet et de l'entretien qu'il a eu dans l'émission de France-Culture " la rumeur du monde" de Jean-Marie Colombani et Jean-Claude Casanova (  http://www.franceculture.fr/emission-la-rumeur-du-monde-la-guerre-sans-l-aimer-autour-du-livre-de-bernard-henri-levy-2011-11-19 ), d'autant que BHL compare l'action de François Mitterrand en Bosnie et celle de Nicolas Sarkozy en Lybie, que son jugement est sans appel contre François Mitterrand qui, à son témoignage, n'a pas osé prendre une décision d'intervention militaire en Bosnie ce qui a conduit aux massacres que l'on a oubliés, tandis que Nicolas Sarkozy se révéle à la hauteur de sa tâche de président en prenant la décision que l'on a déjà oubliée puisqu'elle a été couronnée de succès et, que nous savons grâce aux médias qu' avec Nicolas Sarkozy la France n'a pu que s'enfoncer dans la crise et dans la réprobation du monde !

Ce que j'admire en BHL c'est à la fois l'homme de réflexion et d'action qui prend des risques,( je sais, bien assis dans notre fauteuil nous n'y voyons que pose d'un dandy bling bling) - ce que j'admire donc ( je le répète pour vous faire enrager) est cette remarquable capacité à entreprendre des enquêtes, à en rendre compte à la fois du point de vue du journaliste, de l'historien mais aussi du philosophe. ( Je pense à son précédent essai "Qui a tué Daniel Pearl")

Quelle vie ! D'ailleurs son modèle est Malraux, il y a pire !

Certes je ne suis pas toujours d'accord avec ses prises de position (dernièrement en faveur de DSK, vous vous souvenez : l'espoir des Français!), mais voilà un penseur engagé qui nous éclaire sur ce monde chaotique et qui chaque fois le fait, ce me semble, avec honnêteté et talent ! Bien qu'il admire Sartre, il me semble plus proche en tant qu'intellectuel d'un Raymond Aron ou bien de Camus ( je rappelle que BHL est né à Béni Saf , Camus à Mondovi, Aron à Paris, nul ne peut être parfait, d'autant que cela m'enlève un parallèle entre le ciel bleu et d'une  précision au scalpel de l'Algérie pour dévoiler les paysages et la pensée claire et aigue de ces derniers, tant pis !).

"Si nous possédons quelques talents, nous nous empressons de les déprécier : il semble qu'on nous vole ce qu'on admire. Nous ne pouvons souffrir aucune réputation; nos vanités prennent ombrage de tout; chacun se réjouit intérieurement quand un homme de mérite vient à mourir : c'est un rival de moins; son bruit importun empêchait d'entendre celui des sots, et le concert croissant des médiocrités. On se hâte d'empaqueter l'illustre défunt dans trois ou quatre articles de journal; on plombe sa renommée dans ses livres, comme on scelle son cadavre dans son cercueil, expédiant le tout à l'éternité, par l'entremise de la mort et du temps."

Comment se fait-il que cet article tout soudain prenne cette hauteur et cette élégance de style ? Vous n'avez pas deviné ? Parce que ces propos sont de Chateaubriand dans ses mémoires que je vous conseille de lire d'autant qu'il y a une anthologie de ceux-ci en livre de poche.

Quel rapport avec BHL ? Il n'est pas mort ! Certes, mais c'est un homme de mérite qui nous empêche d'entendre le concert bêlant des médias ! Merci à lui.

A non entendeur salut et prospérité !

 

 

 

La guerre en Libye : une guerre juste ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :