Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Je présente à mon fidèle et nombreux public, une nouvelle mouture de la dernière partie de mon modeste petit traité politique à l'usage de ceux qui pensent qu'à beaucoup d'ouvriers la tâche est aisée qu'à un seul elle est encore plus aisée et qu'une porte doit être ouverte ou fermée et vice versa. Je crains fort de le lasser à la longue, mais mon scrupule scientifique me fait passer outre. En effet dans le domaine de la politique, science aussi dure que la physique où dans l'une comme dans l'autre les pommes lancées en l'air vous retombent sur le pif en faisant bing, l'approximation n'est pas de mise.

 

Cette nouvelle mouture commence avec la loi n°11. Ceux qui ont en tête mon traité pourront constater les modifications. Pour les autres moins assidus ils pourront comparer avec mon précédent article Homo animal politicum democraticum est   

 

 

 

Loi n° 11) La longévité de la démocratie est bien plus grande que celles des totalitarismes.

 

 

Commentaire: Ce sont des circonstances tout à fait exceptionnelles, crises de l'après-guerre de 1914-1918, qui expliquent que la démocratie en Russie n'a duré que de février à octobre 1917, en Italie que de 1913 à 1925 et en Allemagne de 1918 à 1933.

 

 

 

Corollaire 1) Pour qu'une démocratie disparaisse, il faut la conjonction d'une grave crise telle celle provoquée par la guerre de 1914-1918, économique, sociale, politique et morale avec le fait que cette démocratie soit encore dans son enfance.

 

Commentaire: En Russie, lorsque la démocratie disparaît elle n'a que quelques mois, 8, en Italie quelques années, 12, à partir de l'instauration du suffrage universel en 1913 jusqu'aux lois fascistissimes en 1925-26 et en Allemagne, 15ans, de 1918 à l'accession de Hitler au pouvoir en 1933.

 

Corollaire 2) Les dictatures sont des systèmes politiques fragiles qui ne durent que quelques années malgré la mise en place d'un régime de surveillance universelle et d'élimination universelle des opposants.

 

Commentaire: Cette fragilité se révèle dans les guerres qu'elles n'ont pas peur de provoquer ou qu'elles envisagent sans hésitations. En effet, leur dérive ultranationaliste les poussent à aller toujours plus loin dans la provocation vis à vis des autres nations parce qu'elles les méprisent, surtout si elles ont un régime démocratique, les entraînant dans la guerre, la défaite et leur chute.

 

L'URSS est une exception dans la mesure où elle a été intégrée à son corps défendant, voir le pacte Germano-soviétique en 1939, dans la Grande Alliance contre les nazis qui l'avait envahie en 1941.

 

 

 

Loi n°12) L'universelle surveillance des citoyens explique la durée des régimes totalitaires qui savent se préserver de la guerre mais ne suffit pas à leur assurer une durée de vie comparable à celle des démocraties.

 

Commentaire: Les citoyens y sont atomisés, réduits à leur solitude, sans espoir d'action collective de protestation, sans aucun autre horizon que celui de cette surveillance universelle. Ils se réfugient donc dans une désertion passive vis à vis de cette dictature qui ne reçoit d'eux aucun soutien si ce n'est de façade.

 

 

 

Loi n°13) La façade imposante des dictatures n'est qu'une façade de village Potemkine.

 

Commentaire: C'est ce qui explique la rapidité avec laquelle une dictature s'effondre, au grand étonnement de ceux qui vivaient devant cette façade en trompe l'œil, mais pas de ceux qui vivaient derrière ce décor, qui connaissaient donc son envers et savaient que plus personne ne le soutenait.

 

 

 

Axiome5) On ne peut faire disparaître dans l'homme son désir de liberté.

 

 

 

Commentaire: tablant sur sa lâcheté et en le privant de tout moyen d'action collective en supprimant les partis, les associations, les syndicats, les corps intermédiaires ou en les contrôlant étroitement on ne peut que retarder le moment où le besoin de liberté d' un homme deviendra irrépressible et comme la démocratie est le régime politique qui laisse à l'homme cette liberté on comprend pourquoi elle est un régime politique bien plus durable comme indiqué dans la loi n°11, d'autant qu'il suffit de laisser à l'homme sa liberté pour qu'il n'en fasse pas usage ou bien un usage très limité ou bien encore un usage pour restreindre la liberté des autres.

 

 

 

Axiome 6) On ne peut faire disparaître en l'homme son désir de justice.

 

 

 

Commentaire : Ce désir de justice est aussi irrépressible que son désir de liberté. On peut même affirmer qu'il est plus pressant puisqu'il prend souvent le pas sur celui de liberté. C'est ce désir de justice qui explique l'appétence pour l'égalité d'autant que celle-ci satisfait notre jalousie.

 

Jalousie de conserver ce que nous possédons que les autres n'ont pas, jalousie d'avoir ce que les autres possèdent et que nous ne possédons pas.

 

 

 

Loi n°14) Un gouvernement de droite cherchera dans son action politique à s'appuyer sur ce désir de liberté (loi n°3) et se heurtera constamment au désir d'égalité plus pressant des citoyens, d'où son échec final.

 

 

 

Loi n° 15) Un gouvernement de gauche cherchera dans son action politique à s'appuyer sur le désir de justice des citoyens, (loi n° 4) autrement dit (commentaire de l'axiome 6) sur leur appétence pour l'égalité, autrement dit sur leur jalousie.

 

 

 

Commentaire : En théorie, satisfaisant notre jalousie, autrement dit notre appétence pour l'égalité, autrement dit notre désir de justice bien plus pressant que notre désir de liberté, un gouvernement de gauche devrait constamment être au pouvoir. Or il n'en est rien, d'où le corollaire ci-dessous:

 

 

 

Corollaire1) En démocratie, même s'ils répondent à notre désir de justice, autrement dit à notre appétence pour l'égalité, autrement dit à notre jalousie, les gouvernements de gauche ne peuvent en permanence occuper le pouvoir.

 

 

 

Commentaire : En cherchant à satisfaire notre jalousie, c.à.d. notre appétence pour l'égalité, c.à.d. notre désir de justice, les gouvernements de gauche ne font que l'aviver parce que la réduction des inégalités

 

  1. n'est pas telle qu'elles disparaissent, ( voir le deuxième paragraphe du commentaire de l'axiome 1)

  2. parce qu' il arrive un moment où une majorité des citoyens s'aperçoit que cette réduction des inégalités se fait à leur détriment, du fait de la hausse des prélèvements fiscaux qui ne touchent pas que les riches mais aussi les classes moyennes.

 

L'opposition qui a beau jeu de dénoncer cette situation, discrédite cette volonté de réduire les inégalités et peut ainsi gagner les élections et revenir au pouvoir.

 

 

 

Loi n° 16) La durabilité de la démocratie fondée sur notre désir de liberté et notre désir de justice, autrement dit notre appétence pour l'égalité qui n'est autre que notre jalousie, n'a pas d'équivalent parmi tous les autres régimes politiques.

 

 

 

Commentaire : C'est évident, puisque l'homme est un animal politique, Aristote : Les Politiques, I, 2, 1252 a, trad. P. Pellegrin, Paris, Garnier-Flammarion, 1990, p. 90., puisqu'il a enraciné en lui ces deux désirs de liberté et de justice que la démocratie est le seul système à satisfaire tout à tour du fait de l'alternance de la gauche et de la droite au pouvoir.

 

 

 

C.Q.F.D.

 

 

 

Axiome 7) Homo animal politicum democraticum est. (L'homme est un animal politique démocratique).

 

 

 

Commentaire: Il semble plus que probable que la démocratie est le mode naturel d'organisation politique de l'homme. Effectivement, des études scientifiques tendraient à le prouver comme elles ont prouvé qu'il y avait une mémoire de l'eau, que la vitesse de la lumière pouvait être dépassée et que les O.G.M. sont néfastes aux souris pourvu de choisir celles-ci en adéquation avec le résultat scientifique espéré. Par exemple le remplacement de Néanderthal par Cro-magnon, notre ancêtre direct, est dû à la supériorité conférée au premier sur le second par l'activation chez le premier des gènes de la liberté et de la justice grâce à la démocratie dont nous avons vu qu'elle est le seul système politique qui permet leur épanouissement.

 

 

 

C.Q.F.D.

 



démocratie et vérité23red80

 

 

 

 

 En cliquant sur l'image, vous pourrez la visualiser de manière plus lisible.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :