Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les pays développés, ce sont les citoyens français qui sont les plus pessimistes. Selon une étude du réseau Gallup International menée auprès de 51 pays, huit Français sur dix disent s'attendre à une année économiquement difficile. 

Les Français sont plus pessimistes que les Nigérians ou les Irakiens. Pour plus de détails voir le lien ci-dessous :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/12/23/04016-20111223ARTFIG00213-les-francais-decrochent-la-palme-du-pessimisme.php

 

On peut y voir un élément de satisfaction dans le pays où le bon sens est, parait-il, le mieux partagé : les citoyens Français seraient les moins susceptibles de se faire berner par les statistiques et les bonnes paroles de leurs hommes politiques qui, depuis des lunes, si ce n'est des années-lumière, leur promettent la sortie du tunnel dans lequel ils seraient entrés sans s'en rendre compte, tunnel interminable qu'il aurait mieux valu éviter, sans doute !

 

Ce pessimisme à mon avis ( vous savez tous qu'il est celui d'un gourou qui ne se trompe jamais ?! sauf quand les faits refusent de se plier à ses prévisions ) repose sur un profond sentiment d'insécurité.

 

D'abord une insécurité économique, à partir de quel de taux de chomage, ce sentiment est-il apparu, à partir de combien d'annonces de licenciement par telle ou telle entreprise du cac 40 claironnées par les médias, s'est-il enraciné ? Peu importe, le résultat est là, les Français ont peur pour leur avenir et, par-dessus tout, celui de leurs enfants!

 

A cette insécurité économique qui est le grand legs du merveilleux système mis en place par des politiciens sermonnés par des experts économiques non seulement libéraux mais ultra- libéraux pour ne pas dire anarchistes ( l'Etat c'est le mal !), à la plus grande satisfaction de prétendus financiers qui ne sont que des Harpagons qui se nourrissent de cette anarchie financière et qui refusent d'en démordre tant que l'on ne les aura pas pendus à la lanterne, s'ils ne s'écroulent pas de leurs branches qu'ils scient avec frénésie : Voir le rôle des agences de notation ( tiens ! tiens! ) anglo-saxonnes qui annoncent non seulement qu'elles dégradent la note de tel ou tel pays pour permettre aux prêteurs d'augmenter leurs taux d'intérêt et donc de s'enrichir un peu ( ?! ) plus, mais encore celle des banques au risque de détruire tout le système financier.

 

Ensuite il y a une insécurité physique, à partir de combien d'assassinats et de viols de petites filles ou de jeunes femmes, d'agressions, de vols à mains armées, claironnées par les médias, heure après heure, jour après jour, ce sentiment d'insécurité physique s'est-il installé, enraciné ? Peu importe,  le résultat est là, les Français ont peur mais pas seulement de leur ombre !

 

Pour finir, il y a l'insécurité identitaire ( Chut ! Taisez-vous ! Quel vilain mot vous utilisez ! Vous n'êtes décidément pas politiquement correct ! ). A partir de combien de mosquées, de prières dans les rues, de revendications identitaires, de combien de burkas, ce sentiment s'est-il installé, attisé par tel ou tel parti qui en fait ses choux gras ? Peu importe, ce sentiment est là, beaucoup de Français ( à tort ?!) ont cette impression que dans certaines parties de leur pays, ils sont des étrangers.

Il y a de quoi ne pas être optimistes !

 

D'autant qu'à ces Français confrontés à cette triple insécurité, pendant longtemps et encore aujourd'hui toute une bêtisesentsia, toute une bobosserie, Parisiano-tangéroise, a répondu par le mépris ! Hou les peureux ! Hou les racistes ! Vive le pluri-culturalisme !  Vive la différence !

Et quand un ministre essaie de prendre à bras le corps cette insécurité, il est vite honni et on ne lui pardonne pas ses tentatives pour appliquer des mesures afin de limiter au moins l'insécurité physique voire identitaire ( Eh oui, je récidive, j'emploie ce gros mot avant qu'il ne soit comme celui d'austérité banni de la langue Française ! ). Il est plus facile de comprendre un violeur, un "djeune", de libérer un assasin qui va récidiver, un zobsédé zexuel qu'un Guéant pour ne pas le nommer !

 

A non-entendeur, salut et surtout bouche cousue !

 

 

goutte d'eau

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :