Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

Je viens de découvrir dans un trop court séjour un pays auquel  je désire rendre hommage, la Bretagne, puisque j'ai dit pays, vous pensez que je me suis trompé et que je veux parler de la Grande Bretagne ! Non point, il s'agit bien de "notre" Bretagne et plus précisément du pays Bigouden !  

 

 

 

Bretagne pays où les maisons parfois sont tristes

    Parce qu'elles ne résonnent plus des cris des enfants des mille bruit de la vie quotidienne

    Et qui se serrent les unes contre les autres

Avec leurs toits pentus d'ardoise ou de chaume

 

    Pour mieux lutter contre les bourrasques de vent et de pluie

    Des nuages qui roulent d' énormes boules de coton gris 

    Depuis l'Atlantique

Dans un ciel en pente

 

    Aux villes et villages sévères avec leurs murs de granit gris

    Leur rue pavée luisante

    Leur église sombre éclairée de vitraux

    Qui diffusent en elles une lumière qui bruit de toutes les prières accumulées depuis les siècles

 

Avec ses côtes déchiquetées où la végétation de genêts d'ajonc ploie

    Sous les embruns multipliés

   Et qui s'effilochent en pointes acérées qui défient l'océan

    Qui mugit de colère même quand il est assoupi et bave en vagues renouvelées

 

    Où soudain au détour d'une route on découvre

    Un coin de Provence,

     Une antipolis avec sa plage de sable et ses pins

    Qui contraste avec les ports de pêche précédemment entrevus

 

    Qui nous fait oublier

    Que chaque année des marins

    Dans leur labeur quotidien ose s'affronter avec cet océan démesuré

    A qui ils versent leur obole de vies perdues

 

    Laissant des femmes avec leur chagrin de ces vies emportées

    Leur incompréhension leur révolte leur résignation

    Devant un destin mouillé de leurs larmes

    Où des calvaires comme de grand coffre à bijoux

 

    Témoignent de la nécessité de réconforter les habitants

    Dans cette lutte de l'homme face à une nature 

    Qui ne les acceptent que du bout de ses terres

        Temporairement

 

 

 

 

 

 

  Vous trouverez ci-dessous un lien pour découvrir Locronan et le calvaire de Tronoën évoqué plus haut :  

 

 

  http://www.croix-finistere.com/phototheque/index.php?art=st_jean_trolimon_grand_calvaire

 

 

 http://www.les-plus-beaux-villages-de-france.org/fr/locronan-0

 

 

 

 

 

 Crissements de la vie

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :