Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Je profite de cette période où nos inénarrables médias se livrent à un "bashing " (j'emploie ce terme pour rester in ) de notre président, (bashing traduit en français c'est raclée), je traduirais plutôt en ce qui me concerne par tirage de chasse d'eau, avant qu'il parle ce soir, pour rendre hommage à un grand écrivain italien Giacomo Leopardi et ce d'autant plus que France culture a la bonne idée de faire lire une de ses oeuvres traduites en partie en français sous le titre de "dix petites pièces philosophiques" : link

Dans "Dialogue d'un elfe et d'un gnome" , Giacomo, qu'il me permette cette familiarité, suppose l'extinction de notre chère race (oups!) espèce humaine, on peut lire dans la bouche du gnome qui vient d'apprendre  la "bonne" nouvelle"  de l'elfe : " C'est bon, j'admets la chose. Et j'aimerais assez que l'un ou l'autre de ces vauriens ( c'est nous ) ressuscitent pour savoir ce qu'ils penseraient en voyant qu'en dépit de la disparition du genre humain toute chose perdure comme avant, alors qu'ils s'imaginaient que le monde était fait et durait pour eux seuls.".

Plus loin comme le gnome s'inquiète de savoir comment il pourra connaître les nouvelles du monde si le genre humain a disparu l' elfe lui répond : "Quelles nouvelles ? Que le soleil s'est levé ou couché ? Qu'il a fait chaud ou froid ? Qu'ici et là il a plu ou neigé, que le vent a soufflé ? ". Vous remarquerez que c'est presque ce qui fait l'essentiel  de nos médias avec la dernière frasque de telle ou telle de nos soi-disantes stars...

Je vous souhaite une bonne écoute ou/et une bonne lecture de ce grand écrivain et philosophe, certes italien, ce qui est à nos yeux de Français "arrogants" un "peu" péjoratif, puiqu' il n'y a de philosophes que français ou allemands et d'écrivains que français ou russes ?!

Isn't it ?

 

 

mecontentement-des-animaux_color.jpg

 

 

 

Vous pouvez voir l'image en grand en suivant ce lien : link 

 

Les trois " bestioles" qui se livrent à ce blasphème anti-monumental sont respectivement de bas en haut, Julot, Théo et Paulo, personnages de certains de mes contes, dont vous pouvez prendre connaissance en suivant ces liens pour les deux derniers : link

link

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :