Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

D'abord rappelons à notre cher président la loi N° 4 de mon modeste petit traité poltique :

 

Loi n°4) En démocratie, la gauche au pouvoir privilégie la plus grande égalité possible.

Corollaire 1) Les inégalités économiques et sociales diminuent.

Corollaire 2) Du fait de l'universelle jalousie de tous contre tous, malgré le recul des inégalités, comme une parfaite égalité ne peut être atteinte, le mécontentement s’accroît.

Corollaire 3) La production n'étant plus l'objectif essentiel, le chômage fait son apparition qui ajoute au mécontentement, l'inquiétude.

Axiome 1) En période de crise économique il est plus adéquat que la droite exerce le pouvoir et en période de croissance, la gauche.

Commentaire: Dans le cas contraire la paralysie gagne les gouvernements.

En période de croissance la droite au pouvoir ne fait que suivre l'enrichissement des plus riches et ne met pas un frein à l'accroissement des inégalités qui deviennent d'autant plus insupportables que les citoyens n'ignorent rien de cette augmentation de la richesse dont ils pensent à juste titre qu'elle est accaparée par les plus riches.

En période de crise la gauche au pouvoir ne fait qu'accompagner l'appauvrissement général par une répartition plus égalitaire de cet appauvrissement qui ne s'avère d'aucune manière une consolation pour les plus pauvres qui n'ignorent pas que les inégalités persistent et qui ont le sentiment qu'elles augmentent du fait de la détérioration de leur niveau de vie et de la montée du chômage, idem pour les classes moyennes qui constatent un phénomène comparable pour elles.

 

Est-ce que ce scénario catastrophe sorti de la plume d'un patenté réactionnaire, à savoir moi-même-Je, à l'insu de moi-même-Je,  est évitable et notre président en prend-il le chemin. Un premier élément est rempli : il est impopulaire. Quoiqu'il fasse il ne redeviendra pas populaire, même s'il voulait jouer les mitterrands en distribuant l'indistribuable puisqu'il n'y a plus rien dans les caisses et que les riches sont partis puisqu'ils profitent de cette maudite liberté de circuler qui permet au plombier polonais pauvre de venir en France ( je ne parle pas des Roms) et aux pinault-depardieu-affefou-le-loup de s'exiler... Il ne lui reste plus qu'à jouer les Mendès ! Je vous rappelle la méthode de Mendès : 1) définir le problème prioritaire, 2) définir un calendrier pour le résoudre 3) prendre les mesures qui s'imposent en les expliquant inlassablement aux buses que nous sommes.

Or,or, or, (puisque les caisses sont vides  c'est le moment de choisir cette conjonction de coordination en espérant qu'elle fera jaillir de l'or de la couleur que l'on veut du Massif Central!) bonne nouvelle, il semble bien que le modèle qu'a choisi notre président, est celui de Mendès-France plutôt que celui de Mitterrand. Il n'y a qu'à voir les cris d'or,or,or(?!)-fraie que poussent la Gauche dite Gauche-de-la-gauche c'est-à-dire l'extrême gauche, le parti communiste, les verts, la C.G.T, Hamon, Montebourg et bien  sûr la droite-la-plus-bête-du-monde, sans compter Marine à droite de la droite et nous.

Donc comme pour l'insuffisante réforme des retraites il y aura des millions de manifestants dans les rues, sous peu, notamment les salariés du public qui manifesteront non pas pour eux mais pour tous!

Est-ce que M. H. sera à la hauteur de son devoir, celui de sauvegarder l'intérêt de la France (autrement dit le notre et celui de nos enfants) et non celui des presque 200 millions de Français, membres des lobbies qui vont défendre bec et ongles leurs niches. En effet si nous sommes un peu plus de 60 millions d'habitants comme nous bénéficions au moins de trois niches fiscales chacun, cela fait bien presque deux cent millions d'opposants à toute politique qui choisit de stimuler l'offre de nos entreprises plutôt que d'encourager la consommation par la distribution de cadeaux! C.Q.F.D.

 

 

mendes.jpg

 

 



Tag(s) : #Traité politique, #Hollande, #Politique