Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je m'apprêtais comme tout un chacun à bashingdézinguer notre flambyiant président et sa boite à outil incapable de nous assurer un printemps clément en profitant de la conjoncture météorologique internationale favorable au beau temps grâce au réchauffement climatique,
ho131.jpg
quand je découvre que " Le groupe Slayer, icône du trash metal, est en deuil de son guitariste virtuose Jeff Hanneman" décédé à l'âge de 47 ans. Comme mon ignorance est grande en matière de rock et de ses dérivés et comme ma curiosité heureusement est toujours présente, je me précipite sur You Toube, (qu' Allah soit remercié pour l'existence de  ce site irremplaçable!), et je découvre une musique qui décoiffe ma rase chevelure de septuagénaire iconoclaste et qui conforte mon penchant pour la musique " lourde" depuis Black Sabbath à Megadeath en passant par Metallica et autre Sepultura et surtout Motörhead et le génial Lemmy Kilmister. 
Voici une de leurs interprétations "Seasons in the abyss" avec le beau programme ci-dessous :  
Close your eyes
Look deep in your soul
Step outside yourself
And let your mind go
Frozen eyes stare deep in your mind as you DIE

Close your eyes
And forget your name
Step outside yourself
And let your thoughts drain
As you go insane...go insane!

 

 
 
Je vous parlerai dans un autre article d'une autre découverte faite à la FNAC de Nice, cette fois-ci, d'un auteur de bande dessinée non seulement allemand ("les Chleux dehors!" Décidément je suis incorrigible à ne pas être dans la pensée hautement pensée de la gauche de la gauche) mais encore Homosexuel ( A bas le mariage pour tous qui comme nous le dit la charmante Boutin nous conduit au totalitarisme),  
 
    boutin_paul.jpg
 
       
 - je veux parler de Ralf König qui ne se contente pas d'être homosexuel mais encore s'en prend dans un de ses derniers opus "Antitype" à un personnage particulièrement détestable pour sa haine du corps et de la chair, Saint Paul. Que Dieu s'il existe le bénisse!
     
 
 
Après ces découvertes je vous livre un nouvel épisode de mon modeste récit policier inachevé avec d'abord la présentation de ses principaux personnages :

 

Principaux personnages de Nice city.

 

 

Nice city une ville qui s'alanguit autour d'une baie, éventrée par une voie ferrée et une voie rapide qui ne réussissent pas la nuit à lui ôter toute sa séduction.

 

Myriam, une rom en rupture avec sa communauté et la société qui s'est décidée à vivre avec Chaval qui l'a séduite par sa désespérance narquoise.

 

Chaval médecin légiste abandonné par sa femme Marthe qu'il aimait à cause de sa profession de médecin légiste.

 

Bouchard capitaine de police aspire à devenir le compagnon de Sarah Rouihi.

 

Sarah Rouihi juge d'instruction très attirée par Bouchard mais perturbée par la tentative d'assassinat perpétrée contre elle par son ancienne compagne Marcia Nogueira.

 

Mohand Rouihi, ancien officier de l'armée Française vit seul depuis la mort de sa femme. Il est le réconfort de sa fille, Sarah.

 

Monsieur Avramsky lit le passé et l'avenir dans les nombres, mort mystérieusement en apprenant la mort de son frère.

 

Marie Toulouse,une jeune femme, dont la police finit par conclure qu'elle ne s'est pas suicidée mais qu'elle a été assassinée ainsi que d'autres jeunes femmes par un tueur en série.

 

Madame et monsieur Toulouse , parents de Marie et Mireille Toulouse.

 

Madame Espérandieu, la concierge qui apporte du réconfort à Marie Toulouse enceinte et abandonnée par son ami.

 

Le docteur Jean-Dominique Merveille qui accepte de pratiquer une IVG sur Marie Toulouse. Un temps l'amant de celle-ci.

 

Gorf, un cracheur de feu, un temps soupçonné et arrêté pour le meurtre de Marie Toulouse.

 

Ulisse Del Valle,un peintre de la Renaissance, auteur notamment du chef d'œuvre qui représente l'intérieur de la bibliothèque de la tour de Babel à Babylone, qui possédait, affirmait Plotin de Carthage au VIème siècle de notre ère, la multitude des livres qui rassemblaient le savoir non seulement de l'époque mais de toutes les époques où grâce à son génie de la perspective il réussit à donner une image grandiose de ce que pourrait être l'infini.

 

Marcia Nogueira croit avoir tué Sarah Rouihi, son ex-compagne et veut mourir. Elle croise la route de Marc Colondriand qui la «tue».

 

Marc Colondriand pdg d'une entreprise d'informatique vit avec Claire Marfaly. Il est devenu par «ennui» un tueur en série.

 

Claire Marfaly conseillère financière dans une agence bancaire, était la victime potentielle choisie par Marc Colondriand, responsable de la mort de Marie Toulouse et des meurtres d'Amanda Estébez, alias Alejandro Estébez, de Juliette Tancrédi une jeune serveuse d'un bar sur le port de Nice, ainsi que de celui de Marcia Nogueira.

 

Hèmery capitaine de police sorte de Don Juan perpétuel est tombé sous le charme d' Esther Landin.

 

Esther Landin alias Esther Karsky, vient de se séparer de Borme alias Pierre Karsky. Elle tente de « retenir » Hèmery.

 

Pierre Karsky alias Borme professeur de lettres, spécialiste de Pascal vit à présent avec Hélène Santiago, ne peut s'empêcher de se sentir responsable de la mort de Marie Toulouse.

 

Hélène Santiago professeur de sports vit avec Borme, elle est une victime potentielle de Marc Colandriand qui a planifié son assassinat.

 

Gorbes un ami de Borme a accepté d'aider sa femme, atteinte de myopathie à mourir.

 

Le juge Etienne Serbais vit avec Etienne Danglois. Il est responsable de la rétrogradation des capitaines Bouchard et Hèmery au grade de lieutenant et d'une erreur judiciaire qui l'a profondément atteint.

 

Bernard Danglois, journaliste au quotidien Nice Soir, en charge des affaires de grande délinquance.

 

Le procureur Le Cairn, ami de Chaval, Hèmery et Bouchard a obtenu la réintégration dans leur grade de capitaine de Hèmery et Bouchard, première condition pour ensuite se suicider, la deuxième étant l'élucidation des meurtres mystérieux de jeunes femmes dont nous savons à présent qu'ils ont été commis par Marc Colandriand.

 

Mireille Toulouse la sœur de Marie Toulouse, vient d' obtenir de Charles Trossimo le bras droit du chef du gang de «l'Atlandide » le droit de le quitter en l' aidant à s'évader.

 

Charles Trossimo fiché au grand banditisme bras droit du chef du gang de « l' Atlantide » André Barcelmas

 

André Barcelmas chef du gang de « l' Atlantide » ami d'enfance de Pierre Noglarimo

 

Pierre Noglarimo inamovible maire de Nice city

 

 

 

 
 
 
- Il n'y a rien à faire. Elle a totalement disparu ! S'exclame Bouchard. Depuis un mois les recherches n'ont rien donné. Elle n'est pas rentrée chez elle. Ses différentes cartes bancaires restent muettes... Elle n'a honoré aucun de ses rendez-vous...
- Si elle s'était suicidée en se jetant du haut du quai des États-unis, on aurait retrouvé son corps, continue Hèmery. Les experts sont formels...
Voici mon hypothèse intervient Chaval :
- Après Marie Toulouse, Amanda Estébez, etc... Elle est la nouvelle victime de notre tueur en série. Il a dû croiser sa route... Il a saisi l'aubaine ! Une jeune femme bouleversée, désemparée, suicidaire, même s'il n'avait pas programmé cette mort, il n'a pu s'empêcher de satisfaire à son addiction à moindres frais...
- Vous croyez, fait dubitatif Le Cairn.
Les quatre hommes sont attablés à l' « Eden » après une nouvelle nuit mouvementée due au procureur. Ils ont repris leur esprit après l'avoir copieusement noyé dans l'alcool pendant une grande partie de cette nuit, chacun pour ses propres motifs : Bouchard parce qu'il est de plus en plus anxieux de ne pouvoir satisfaire la promesse faite à Sarah Rouihi de retrouver Marcia Nogueira, Hèmery parce qu'il est de plus en plus éperdu par la manière dont Esther se donne à lui sans autre but que d'aller au devant de ses désirs et par un changement infime en elle qu'il n'arrive pas à cerner, Chaval parce qu'il ne peut vraiment croire à sa chance de vivre avec Myriam et qu'il s'attend d'un jour à l'autre à la voir quitter sa vie en coup de vent comme elle y est entrée, Le Cairn parce qu'il est de plus en plus impatient de ne pouvoir accomplir ce dernier geste qu'il le débarrasserait du poids de son corps qui souffre de toutes parts et de sa vie sans horizon. Ils en profitent donc pour échanger le résultat de leurs recherches et de leurs réflexions sur les différentes affaires en cours.
- Sans compter que nous avons sur les bras une nouvelle guerre des gangs avec tous ces assassinats ! Remarque Hèmery. plus entre guillemets l'accident de ce journaliste, Bernard Danglois.
- Au fait, est-ce que vous avez pu l'interroger questionne le procureur.
- Toujours en réanimation, dans le coma, répond Hèmery, plus particulièrement chargé de l'enquête tandis que Bouchard se concentre sur les meurtres en série et surtout la disparition de Marcia Nogueira. Derbais est dans tous ses états !
- Ajoutons Nice Soir avec l'arrivée de Lornois qui pilonne le maire qui aurait laissé s'instaurer dans sa ville par complaisance, le règne de la pègre, dit Chaval.
- Ce qui n'est pas complètement faux ! Même si Lornois guigne la mairie malgré toutes ses dénégations, fait Bouchard.
- Si cela me donne l'occasion d'inculper Noglarimo, je n'en vois que des avantages, avance le procureur. Depuis le temps que j'attends ! J'avais fini par renoncer. Mais peut-être que, avec l'arrivée de Lornois, l'accident entre guillemets comme vous dites de Danglois et l'exécution de son ami d'enfance Barcelmas une opportunité se présente...
- Tant que je n'ai pas interrogé Danglois, je ne peux pas avancer. je ne me fais guère d'illusions, un règlement de compte dans le milieu, c'est toujours la bouteille à l'encre...
- Avec la bénédiction de Kikazaru le sourd, Iwazaru le muet et Mizarul'aveugle, les trois singes saints patrons goguenards de la pègre qui n'ont jamais rien vu, n'ont jamais rien entendu, ne peuvent donc jamais rien dire puisqu'ils ne savent rien ! Continue Chaval.
- Si comme tu le penses, M. le médecin légiste, la disparition de Marcia Nogueira est reliée aux autres disparitions de jeunes femmes et que notre tueur a progressé dans l'accomplissement de ses crimes, il faut recentrer l'enquête sur Marie Toulouse et éventuellement Amanda Estébez, donc sur ses deux premiers crimes, où il improvise... où il a pu faire des erreurs qui pourraient nous mettre sur sa piste...
- C'est ce que je pense...M. Le capitaine de la police judiciaire.
- On a dû laisser passer des indices, remarque Hèmery. Il faut tout reprendre à zéro.
- Pas à zéro, sinon c'est l'infini... depuis le début ce sera moins long, souligne Chaval.
Au loin, ils peuvent voir l'air bleu qui scintille depuis les pans de silence qui les maçonnent. Sur leur table, des ronds de café qui se chevauchent dans lesquels leurs paroles se sont engluées. Il y a aussi des mains qui somnolent, des vêtements dans lesquels ils flottent et, derrière eux, les bruits de chaudière d'un train fantôme qui va les pulvériser.
C'est le procureur qui les sauvent :
- Messieurs rendez-vous à plus tard. Je dois rentrer . Cette perspective d'inculper notre maire m'a rendu tout mon allant. Ce Mazzarino à la petite semaine de Noglarino, de plus, incompétent au contraire de l'autre, encagé derrière les barreaux est une perspective réjouissante !
Ils'éloigne d'une démarche encore un peu flottante et monte dans le taxi qu'il a fait appeler.
Le portable de Chaval sonne. Le nom de Myriam s'est inscrit sur l'écran. Il ne décroche pas. La sonnerie dure jusqu'au déclenchement du répondeur. Bouchard et Hèmery à qui Chaval n'a encore rien dit parce qu'il est persuadé qu' il ne vit qu'un interlude avec Myriam, ne bronchent pas. Chaval se croit dans l'obligation de donner une explication :
- Ma gouvernante qui s'inquiète sans doute. Je dois y aller...
Il s'en va lui aussi d'un pas un peu chancelant. Malgré son appréhension il se décide à écouter le message éventuel de Myriam. Elle n'en a pas laissé. Il songe que c'est comme cela que cela se passera quand elle le quittera. Une sonnerie puis plus rien.
En suivant ce lien, le récit en entierlink
 
 
Tag(s) : #Musique, #Nice city

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :