Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'"étrange défaite" médicale de la France face au coronavirus

 

 

1) Cette étrange défaite sanitaire de la France n'est pas comparable à la catastrophe militaire de 1940, puisque notre système médical a réussi à éviter un désastre, ce que n'ont pas fait nos généraux de 1940, puisque toute la France n'a pas été submergée par le covid.

 

2) Nous avions pris l'habitude moi le premier parce que je me faisais vacciner de ne pas prendre de mesures contre les épidémies de grippe annuelle, ce que faisaient beaucoup de pays asiatiques ( il m'arrivait même de me moquer de ces enmasqués asiatiques avec leur ridicule masque )

 

3) Et comme le disait Dider Raoult ( sorte de général de Gaulle préconisant en vain avant 1940 les divisions blindées) dès 2006 " nous ne savons pas pour l'instant contrôlé les épidémies d'infections respiratoires" et comme nous sommes un peuple léger où la pensée 68 continue d'exercer ses ravages ( travailler moins pour gagner plus et avoir des vacances de plus en plus longues)

 

4) nous n'avons tenu aucun compte comme tous les pays européens de cette menace annuelle de grippe d'autant plus que nous savons qu'elle tue d'abord nos anciens, nos malades graves, adeptes sans le savoir d'une sorte d' eugénisme, d'un darwinisme dévoyé que nous sommes.

 

5) Il n'y a qu'à voir le grand débat qui s'est ouvert, l'épidémie à peine maîtrisée (?!) pour savoir si nous pourrons prendre des vacances cet été ou pas, chez nous ou au loin... La Corée du sud a un niveau de vie plus élevé que le notre, elle qui au sortir d' une guerre terrible fut privée des ressources minières, énergétiques qui se trouvaient au nord.

 

6) Tout au long des XVII , XVIII, XIX ème, la Suisse pays pauvre exportait ses jeunes hommes pour servir de chair à canon à nos souverains, elle a un niveau bien plus élevé que le nôtre. Comme cela se fait-il ?

 

7) Un début de réponse, par référendum les suisses ont rejeté le passage de 4 semaines de congé annuel à 6 semaines de congé annuel, parce dans leur bon sens de suisses un peu lents (?!), ils savent que travailler plus permet de produire plus de richesses qui permettent ensuite d'avoir un secteur public qui leur offre vraiment le service que le public est en droit d' attendre

 

8) Autrement dit d'un service au service du public et non au service de ses employés comme en France. Par exemple pour l'hôpital l'application trop rapide des 35 heures a été une source de désorganisation qui a en plus a joué contre les soignants puisque le gouvernement leur a demandé de faire en 35 h ce qu'ils faisaient en 40 heures, rendant leurs conditions de travail de plus en plus difficiles, d'autant que notre pays créant moins de richesses devait se montrer avare sur le budget des hôpitaux et le salaire de ses soignants. Il suffit d'entendre les cris d' orfraie qu' a soulevés le patron des patrons quand il a proposé pour sortir de l'énorme crise économique et sociale qui nous attend de travailler plus.

 

9) Or c'est une vraie solution, d'autant que travailler plus aura pour conséquences de renforcer une des revendications des syndicats la plus justifiée, améliorer les conditions de travail qui sont dans notre pays parmi les plus pénibles en Europe.

 

10) Donc notre semi défaite médicale n'est pas étrange, elle s'explique par l' existence de toute une nomenklature politique, médicale, médiatique plus soucieuse trop souvent de conserver ses prérogatives que du bien public et, de nous électeurs qui élisons les plus offrants, ceux qui nous proposent le moins d'effort pour une meilleure vie, de travailler moins et de gagner plus.

 

L'"étrange défaite" médicale de la France face au coronavirus
L'"étrange défaite" médicale de la France face au coronavirus
L'"étrange défaite" médicale de la France face au coronavirus
L'"étrange défaite" médicale de la France face au coronavirus
Tag(s) : #Sécurité, #Vivre, #épidémie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :