Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La France du Niaqua na en gilets jaunes, le néoparler, la novlangue et la sanctication de la violence dite physique contre la violence sociale étatique

Dans "1984" de George Orwell au fronton du ministère de la vérité sont inscrits trois slogans :

Guerre est paix

Liberté est servitude

Ignorance est puissance

Heureusement nous ne sommes plus en 1984 mais en 2018 et nous avons donc depuis quelques décennies dépassés cette funeste époque où régnait la dictature de BIG BROTHER et où le néo-parler ( La novlangue) avait de plus en plus cours.
Je vous rappelle que ce néoparler consistait en une destruction des mots ayant pour but de rétrécir le champ de la pensée comme le déclare Syme qui  dans ce livre d'histoire récente est ce philologue qui faisait partie de l'équipe d'experts chargée du dictionnaire du néoparler qui avait pour but de remplacer le dictionnaire de notre séculaire académie française. 

Il assure alors qu'il mange à la cantine avec le personnage principal Winston chargé lui de réécrire l' histoire : " Chaque mot contient son opposé en soi. Prends "bon" par exemple , si tu as "bon", quel besoin d' avoir "mauvais" ? "Inbon" fera l' affaire aussi bien et même mieux parce qu'il en sera l' exact contraire, ce qui n'est pas le cas de "mauvais". De même, si tu veux une version renforcée de "bon", ça ne rime à rien d'avoir une kyrielle de mots approximatifs comme "excellent", "superbe" et compagnie. "Plusbon" couvre le sens, et même "doubleplusbon", si on veut insister."

..."Au bout du compte, la notion de bon et de mauvais sera couverte par six mots seulement, qui se ramèneront à un seul. Tu vois comme c'est beau, Winston? "

(J'utilise la traduction récente de "1984" de Josée Kamoun et non celle plus ancienne d' Amélie Audiberti, toutes les deux convaincantes ).

Avons-nous gagner à nous débarrasser de l'ancienne novlangue ou de l' ancien néoparler pour notre nouvelle novlangue ou notre nouveau néoparler ?

Je suis dans l' impossibilité de répondre à cette question.

J'aimerais souligner que notre néoparler juxtapose trois sous néoparlers :

1) celui ultra simple qui est le plus proche du néoparler dont Syme se fait le chantre dans "1984" et qui est très répandu dans notre jeunesse :

La France du Niaqua na en gilets jaunes, le néoparler, la novlangue et la sanctication de la violence dite physique contre la violence sociale étatique
La France du Niaqua na en gilets jaunes, le néoparler, la novlangue et la sanctication de la violence dite physique contre la violence sociale étatique

Convaincant, n'est-ce-pas ?

2) Celui utilisé dans les médias et sur internet fondé sur l' hyperbole qui permet de compenser le vide la pensée, comme si crier de plus en plus fort permettait à un sourd et muet de mieux nous entendre et permettait de mieux convaincre son auditoire.

Voici quelques exemples courants :

mourir de soif 

n'avoir que la peau et les os . Avec Macron nous n' avons plus que la peau et les os

avoir une tonne de paperasse sur le dos à cause de Macron

Un bruit à réveiller un mort. Clouer le bec.

C’est un conte à dormir debout. Macron nous raconte un conte à dormir debout

C’est à se casser la tête contre les murs avec Macron

Être mort de fatigue.

Être trempé jusqu’aux os.

Un travail titanesque.

À mourir de rire ce que nous raconte Macron

Briller de mille feux. Avoir trois tonnes de boulot.

Être plus belle que le jour. comme Brigitte Macron

Être le dernier des derniers . Espérons que Macron sera le dernier des derniers

Se creuser la cervelle.  Macron devrait se creuser plus la cervelle

souffrir le martyre. Macron nous fait souffrir le martyr

Et, plus récents :

Réduire le peuple à la famine, tuer le peuple, massacrer le peuple,

utilisés pour critiquer toute politique gouvernementale et notamment celle de Macron :

a) par une opposition qui n' a pas osé  la mettre en oeuvre par désir de réélection alors qu' elle était au pouvoir,

b) et utilisé par les médias pour transformer la souris informative en montagne, la grenouille informative en boeuf et la puce informative en éléphant pour vendre plus de publicités.

3) le politiquement correct fondé sur

a) la langue de bois dont les images ci-dessus vous fournissent un exemple :

La France du Niaqua na en gilets jaunes, le néoparler, la novlangue et la sanctication de la violence dite physique contre la violence sociale étatique

"Mesdames, messieurs, l'acuité des problèmes de la vie quotidienne, conforte mon désir incontestable d'aller dans le sens d'un programme plus humain, plus fraternel, plus juste  pour tous nos concitoyens au bas de la cordée"

On ne peut pas dire que Macron se soit foulé la rate dans cette déclaration

b) l'euphémisme

Parmi les plus courants nous avons :

Pays en voie de développement », « pays du sud » ou « pays émergents » pour désigner les « pays sous-développés »,

Les « personnes de couleur »

« SDF » pour « sans domicile fixe » pour remplacer  « vagabond », « mendiant », « clochard », à quoi nous réduit la politique de Macron

« Troisième âge », « sénior »

« Handicap » est un euphémisme pour « infirmité » ou « invalidité ».

« Non-voyant », " Malvoyant", « Malentendant » Emmanuel Macron prétend ne pas être malentendant, ni malvoyant encore moins aveugle sur le mécontentement des français

« Être diminué » pour signifier « être handicapé ».

« Enveloppée », « ronde », « fort », « costaud » pour désigner une personne présentant une surcharge pondérale importante, voire obèse.

« Personne à mobilité réduite »

« Personne de petite taille » pour désigner un nain ou une naine.

« mourir des suites d'une longue maladie » pour « mourir d'un cancer ».

« s'éteindre » « nous quitter » « s'en aller » « partir dans un autre monde »

« passer de l'autre côté » « passer l'arme à gauche » « être emporté »

« prendre congé de la vie »

« manger des pissenlits par la racine » Macron nous fait manger des pissenlits par la racine

« la disparition » « le rappel à Dieu » « la perte cruelle » « le repos éternel »;

« Promiscuité », « intimité », « relations intimes », « être intime de » pour désigner des relations sexuelles ;

« Connaître » (sens biblique) pour désigner des relations sexuelles ;

« Du plaisir » pour désigner les relations sexuelles

« Payer en nature »

« Sans tabous », « ne pas avoir de tabous » pour désigner les pratiques sexuelles de DSK

« Comportement inapproprié »

« Pacification » pour désigner une opération militaire

« Théâtre des opérations » pour champ de bataille,

« Frappe chirurgicale » ou « frappe ciblée » pour désigner un bombardement  au Yémen par exemple. On ne peut pas dire que Macron procède par frappes chirurgicales

« Dommages collatéraux » pour désigner la mort de civils ou des dégâts sur un pays voisin non belligérant . Il n'y a chez Macron aucun souci des dommages collatéraux

« Événements », « insurrection » pour désigner de violents combats, voire une guerre : « les événements d'Algérie » pour désigner la Guerre d'Algérie.

« Balle perdue » pour désigner une erreur de tir

« Solution finale » pour le génocide des Juifs selon les nazis ;

« Contrat » pour assassinat commandité.

et pour finir sans beauté :

Nous allons couvrir Macron de gilets jaunes

 

 

La litote :

C’est loin d’être tout faux !

Il n’est pas complètement stupide, ce Macron

« Ce n’était pas un sot, non, non, et croyez-m’en,
Que le chien de Jean de Nivelle, » La Fontaine, Le faucon et le chapon

et qu' Emmanuel Macron

 

http://lafontaine.net/lesFables/afficheFable.php?id=167

 

et cette pure merveille

Iphigénie

Je saurai, s'il le faut, victime obéissante,
Tendre au fer de Calchas une tête innocente,
Et respectant le coup par vous-même ordonné,
Vous rendre tout le sang que vous m' avez donné.
Si pourtant ce respect, si cette obéissance
Paraît digne à vos yeux d'une autre récompense,
Si d'une mère en pleurs vous plaignez les ennuis,
J'ose vous dire ici qu'en l'état où je suis
Peut-être assez d'honneurs environnaient ma vie
Pour ne pas souhaiter qu'elle me fût ravie,

Racine (Iphigénie, Acte IV, scène IV)

et pour finir ici de manière plus prosaïque :

Vous n’êtes pas sans savoir que Wauquier marche sur les traces de Marine Le Pen

C’est loin d’être tout faux  ce que déclare Eric Zemmour

Il n’est pas complètement stupide Mélenchon

Il n'y a pas que du bon en Macron

Il y a une forme d’arrogance bien-pensante dans les jugements portés en France par les gilets jaunes et leurs thuriféraires sur l’Etat français qui est une démocratie représentative. Il y a aussi le cynisme politique de l’ opposition au gouvernement Philippe cherchant à instrumentaliser le mouvement de ces gilets jaunes pour parvenir au pouvoir avec l’onction de médias à la poursuite de la meilleurs audience pour satisfaire les publicitaires et amasser les futures augmentations de salaire de ceux qui ne sont plus des journalistes mais des vedettes de la notoriété, et des dividendes des actionnaires : il est faux et dangereux de présenter la France comme un régime factice sorte de village Potemkine manipulé par des forces économiques ou étrangères obscures voire par les banquiers avec en tête les Rothchild , reprenant un schéma qui dans les années cinquante et soixante opposait la vraie démocratie, la démocratie populaire à la démocratie factice bourgeoise sous le contrôle des américains. Cela a pour but d' abaisser notre démocratie représentative au niveau des dictatures, aux mains d' une caste de privilégiés et d' énarques  aussi impersonnels que des robots, en établissant entre notre régime démocratique une sorte d’égalité de fait avec elles et de justifier le recours à des actions illégales et violentes au sein de sociétés libres, excuse utilisée par les gilets jaunes les plus radicaux qui s’attaquent à un Etat de droit avec le soutien de tous ceux qui font une distinction entre violence physique qu'il condamne du bout des lèvres en insistant sur ce fait qu'elle est bien  plus grave de la part des forces de l'ordre à la solde du pouvoir et violence sociale, la seule vraiment condamnables avec le gouvernement qui en est la cause. 

Pourtant les libertés publiques, même écornées parfois, sont une réalité tangible :  en même temps que quelques centaines de gilets jaunes se livraient  le samedi 16 mars à leurs exactions sur les Champs Elysées, des dizaines de milliers de français défilaient dans le calme pour la défense de la planète . Les discours des gilets jaunes sur ce point sont radicalement mensongers en utilisant ni la litote ni l’euphémisme mais l’hyperbole et l’hyperbole de l’ hyperbole, relayés par les mêmes intellectuels qui en leur temps soutenaient l' assassin Battisti qui vient d' être extradé en Italie en vue d' être jugé pour les quatre crimes qu'il a commis et qu'il reconnaît avoir commis en se moquant de ceux qui en France l' avait soutenu en dépit de toute raison  à partir de cette défiance vis à vis de la seule démocratie possible, la démocratie représentative :  l'Italie ne pouvait que juger arbitrairement un innocent puisqu'elle n'était qu'un démocratie potemkine à la solde des américains, des banquiers, de la maffia.

Notre République n'est qu'une démocratie potemkine à la solde de forces économiques étrangères obscures, des banquiers avec en tête les Rothchild et de la commission européenne ouverte à tous les lobbies, pour les gilets jaunes et leurs soutiens,

donc à abattre et

la violence est justifiée et appelée.

Nous n'y perdrions qu'un faux état de droit fonctionnant en faveur des plus forts au détriment des plus faibles, des gros au détriment des maigres, des riches au détriment des pauvres

La France du Niaqua na en gilets jaunes, le néoparler, la novlangue et la sanctication de la violence dite physique contre la violence sociale étatique
La France du Niaqua na en gilets jaunes, le néoparler, la novlangue et la sanctication de la violence dite physique contre la violence sociale étatique
Tag(s) : #Fiscalité, #Haine sociale, #Front national, #Médias, #Populisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :