Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les lois de la bien-vivance : La réconciliation du chat Antoine Patte-pelu et du rat Simon Grippe-sou. Nouvel hommage à La Fontaine
Les lois de la bien-vivance : La réconciliation du chat Antoine Patte-pelu et du rat Simon Grippe-sou. Nouvel hommage à La Fontaine
Les lois de la bien-vivance : La réconciliation du chat Antoine Patte-pelu et du rat Simon Grippe-sou. Nouvel hommage à La Fontaine


 

Il est parfois difficile de réconcilier deux amis

Difficile

Mais point impossible   

La fable suivante en est l'illustration


 


 

Nous nous souvenons de la célèbre querelle

Entre le chat Antoine Patte-pelu et le rat Simon Grippe-sou

Le motif était d'ordre philosophique

Il y a quelque espoir de réconciliation dans ce cas


 


 

Rappelons le motif de la querelle

Notre chat avançait

Qu'il n'y a pas une justice pour chat et une justice pour rat

Tandis que notre rat affirmait

Qu'il y a une liberté pour chat et une liberté pour rat


 


 

Nous dirions si nous l'osions

Que notre raminagrobis comme tous ses congénères est

Plutôt un platonicien

Errant dans le labyrinthe de ses songes mystérieux


 


 

Et que notre rongemaille comme tous ses semblables est

Plutôt aristotélicien

Vadrouillant dans la géographie de ses explorations trotte-menu


 


 

Après leur fâcherie nos deux ex-amis s'étaient séparés sans autre forme de procès

Ce qui avait failli coûté la vie à Antoine Patte-pelu

Plongé dans son courroux et déjà des regrets

Peu attentif au complot ourdi par un quarteron d'individus rancuniers et obscurantistes


 


 

Qui étaient en fait cinq

Si nous rajoutons le rottweiler Yvan Clabaud à nos quatre comploteurs

Savoir la limace Georgette Mafia

Le sycomore Hector Malfaçon

la calandrelle Esther Bassine

la vipère Albertine Vouivre


 


 

C'est l'oie Blanche Pécore qui ayant eu vent de ce complot

Les oies c'est bien connu sont toujours sur le qui vive comme nous le rapporte Tite-Live

Etait venue au secours de notre chat  et lui avait évité le pire

Point au nom de leur amitié

Ils n'étaient guère amis

Bien plutôt adversaires comme le sont oie et chat de notoriété

Mais par inimitié vis à vis de ce balourd de rottweiler grondant 

Vérifiant la sage parole bouddhiste que

«les ennemis de nos ennemis sont nos amis»


 


 

Le lendemain nos deux ex-amis attristés mais fermes sur leur conviction

N'avaient pas repris contact

Le surlendemain nos deux ex-amis toujours attristés toujours fermes sur leur conviction

N'avaient pas renoué les liens de leur amitié

Le sur-surlendemain nos deux héros de plus en plus chagrins

Ce qui pour un chat est un comble

Avaient eu encore plus de mal à amorcer le premier pas vers une réconciliation


 


 

Vous l'avez compris plus le temps passait plus celle-ci leur apparaissait inaccessible

Ils en avaient presque oublié la cause de leur fâcherie

Mais plus cette cause s'amenuisait dans leur souvenir

Plus l'obstacle d' un raccommodement grandissait

C'était comme s'ils étaient devant une montagne

Un comble pour une souris

Comme pour un rat précise je crois Pilpay dans une de ses fables


 


 

Sur ce la coccinelle Evangeline septpoints

Connue pour ses talents de diplomate rencontra notre mulot

Elle venait de traverser à la nage comme tous les matins la marre qui jouxtait son logis

A la recherche  de moustiques et autres pucerons son régal de chaque jour


 


 

Evangeline s'aperçut immédiatement que Simon Grippe-sou n'était pas dans son assiette

Un détail clochait qui l'alerta

Il fallait être diplomate pour le découvrir

Par conséquent prêcher le faux pour savoir le vrai


 


 

- Pas très belle journée n'est-ce pas cher Simon   remarqua Evangeline

A ces propos le soleil fit mine de s'assombrir

Lui qui s'évertuait à darder ses plus beaux rayons dans la clairière

Où se trouvaient nos deux protagonistes

Lorsqu' il perçut l' air de ne pas avoir l'air de notre diplomate coccinelle

Il se ravisa


 


 

- Oui pas très belle journée   fit Simon morose

- Les choses vont de mal en pis   dit Evangeline

Un peu contrite de ce lieu-commun

- Oui les choses vont de mal en pis   approuva Simon

Un peu désolé de vérifier que ce lieu-commun s'appliquait bien à ce qu' il ressentait

- Cela ne peut plus durer    s'exclama Evangeline

- Cela ne peut plus durer   fit en écho Simon constatant l'a-propos de cette affirmation

- Il faut prendre le taureau par les cornes

- Oui

- Comment faire

- C'est tout le problème   gémit Simon Il est d'un têtu à faire peur

- Il n' y a pas grand chose à espérer de ces êtres

- Comme c'est vrai soupira Simon

- Ils sont d' un égoïsme transcendantal    fit Evangeline

Satisfaite d' avoir avancé d'un pas dans ses recherches

Puisqu'elle savait à présent que le problème était une personne

Encore fallait-il savoir de qui Simon parlait

Evangeline en avait bien une petite idée


 


 

Elle s'aventura à l'exposer

- Les chats sont bien connus pour cela

- A qui le dis-tu

- Ne serait-ce pas par hasard cet Antoine Patte-pelu qui est la cause de ta morosité

- Comment le sais-tu chère Evangeline

- J'ai peu de mérite j'ai eu maille à partir avec son égocentrisme

- Toi aussi soupira Simon

- Moi aussi Que le diable l'emporte

- Oui que le diable l'emporte

- Je n'ai jamais compris que tu deviennes son ami

Toi un rat avec un chat


 


 

Cette oie de Blanche Pécore aurait mieux fait de se casser une patte

Plutôt que de le tirer de son mauvais pas

- Tu crois

Simon commençait à trouver Evangeline un peu dure vis à vis de son ex-ami

- Oui il aurait mieux fait d' être dévoré par ce cher rottweiler d'Yvan Clabaud nous n'en parlerions

plus

- Quelle horreur dévoré par cette bête fauve d' Yvan Clabaud

- Oui englouti dévoré digéré dissous Pffuuuiiittt

- Pardonne-moi chère Evangeline mais je te trouve un peu brutal

- Mais pas du tout  tu connais sa suffisance

- C'est plutôt une certaine assurance

- C'est un être péremptoire

- Plutôt soucieux de défendre ses convictions

- Tu parles  un obstiné pareil

- Peut-être un peu obtus

- Têtu te dis-je têtu cher Simon

En insistant de cette sorte Evangeline cherchait à percer le motif de leur querelle

- Peut-être suis-je aussi un peu responsable de ce qui nous arrive

- J'en doute connaissant ce pseudo félin hypocrite

- C'est-à-dire que nous avons eu une divergence d'ordre philosophique

- J' en suis un peu rassurée

- Pourquoi

- Les querelles philosophiques quoique terribles peuvent obéir aux quatre lois de la bien-vivance

Ce qui n'est pas le cas par exemple des querelles pécuniaires ou religieuses

- Les lois de la bien-vivance  jamais entendu parlées

- Cela ne m'étonne pas c'est le grand logicien Albertus Logarithmus qui vient de les définir

Ce qui va peut-être permettre à tous les êtres vivants de cette planète de vivre en paix

- Y compris les humains

- Il ne faut pas rêver les miracles n'existent pas

- Quelles sont ces quatre lois

- Voici   Loi numéro un    il est naturel d'avoir des convictions et de vouloir les partager

Loi numéro deux    il n'est pas naturel d'user de la contrainte contre quiconque pour les partager

Loi numéro trois    il est naturel que d'autres aient des convictions et veuillent les partager

Loi numéro quatre    il n'est pas naturel que quiconque use de la contrainte pour nous les faire partager

Loi numéro cinq


 


 

- Mais tu avais parlé de quatre lois et tu en es à la cinquième remarqua Sylviane

- Evidemment Il en est toujours ainsi on dit trois pour quatre quatre pour cinq etc

- je n'y avais pas pensé

- Normal  Nous vivons souvent sans réfléchir 

C'est la cause de beaucoup de nos maux


 


 

- Qu'elle est cette cinquième loi

- Hem    loi numéro cinq    si ces convictions sont différentes par droit de propriété il est naturel que chacun gardent la sienne  

C.Q.F.D

- C'est aussi simple

- Aussi simple

- Donc que Antoine Patte-pelu considère qu'il y a une justice qui vaut pour les chats et les rats

Je peux ne pas l'accepter

- En effet

- Que je considère qu'il y a une liberté pour les chats qui n'est pas celle des rats

Il peut ne pas l'accepter

- Parfaitement ! Et tu vérifieras que le monde continuera d'aller son train

Et que vous pourrez renouer les liens de votre amitié

Dénoués par votre réciproque volonté de vous convaincre

Je peux même puisque j'en ai le temps te servir d'ambassadrice auprès de sa personne

- Tu le veux bien

- J' y vais de ce pas

- Je suis impatiente du résultat

- Ne t'inquiète pas si tu as compris les quatre lois de la bien-vivance

Il en sera de même pour lui


 


 

Sur ce notre coccinelle courut chez notre chat

Elle le trouva pensif et morose

Devant un feu de cheminée qui n'en menait plus large

Elle employa la même stratégie et la même tactique qu'avec notre rongemaille

Pour un identique résultat

Notre raminagrobis convint que les quatre lois de la bien-vivance étaient irréfutables

Par miracle ou pour être plus précis grâce à notre diplomate bête à bon Dieu

La montagne qui se dressait devant nos deux amis

Qui les empêchait de se réconcilier

Disparut

Ils purent tomber dans les bras l'un de l'autre

Accordés sur cette conviction que l'amitié

A bien plus de valeur qu'une quelconque certitude

Fut-ce que la justice des chats est la même que celle des rats

Que la liberté des rats est différente de celle des chats

Que grippeminaud  et rongemaille peuvent ne pas être toujours ennemis héréditaires

"Qu'un ami véritable est une douce chose!"



 

Les lois de la bien-vivance : La réconciliation du chat Antoine Patte-pelu et du rat Simon Grippe-sou. Nouvel hommage à La Fontaine
Tag(s) : #Poésie, #Vivre, #Amitié,La Fontaine,

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :