Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au fur et à mesure que le temps passe je me vois dans l'obligation heureuse de rajouter à mon article de nouvelles figures de femmes en opposition totale avec tout accommodement " raisonnable" avec l' islam intégriste.

Après Lydia Guirous, Zineb El Razhoui, Jeannette Bougrab, Fadila Maaroufi, voici Zohra BitanFatiha Boudjahlat

Au train où vont les évènements, il n'est pas impossible que cet article se transforme en un petit dictionnaire des femmes opposées à tout accommodement "raisonnable" avec cet islam intégriste.

Qu'il me soit permis ici de rendre hommage à 

1) à Zineb El Rhazoui, ancienne journaliste à Charlie Hebdo, sous protection policière parce que menacée de mort pour ses propos de femme libre en France affichant son athéisme, qui mène un combat au risque de sa vie contre l'intégrisme musulman en s'opposant à tout « accommodement raisonnable »vis à vis de l' Islam :
"Il faut que l'islam se soumette à la critique, qu'il se soumette à l'humour, qu'il se soumette aux lois de la République"
"Je hais le voile"


https://www.facebook.com/franceinfovideo/videos/2204864096230510/

 

Hommage à Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, Zohra Bitan, Fatiha Boudjahlat et  Fadila Maaroufi, cinq femmes françaises et une belge contre les "accommodements raisonnables" vis à vis de l' Islam intégriste.
Hommage à Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, Zohra Bitan, Fatiha Boudjahlat et  Fadila Maaroufi, cinq femmes françaises et une belge contre les "accommodements raisonnables" vis à vis de l' Islam intégriste.
Hommage à Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, Zohra Bitan, Fatiha Boudjahlat et  Fadila Maaroufi, cinq femmes françaises et une belge contre les "accommodements raisonnables" vis à vis de l' Islam intégriste.
Hommage à Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, Zohra Bitan, Fatiha Boudjahlat et  Fadila Maaroufi, cinq femmes françaises et une belge contre les "accommodements raisonnables" vis à vis de l' Islam intégriste.
 
2) Lydia Guirous ex porte parole des républicains par la volonté de Nicolas Sarkozy, qui l'est redevenue  par la volonté de laurent Wauqiez,  pour avoir dit et pour redire clairement que la république est aussi grande que l' Islam, pour avoir dénoncé et continuer de dénoncer le communautarisme et tout « accommodement raisonnable » vis à vis de l' islam et donc par exemple le port du voile à l' université
 
#Voile instrument de soumission des femmes n'est pas compatible avec le statut d'étudiante #féminisme #laicité #ldjm #StopCommunautarisme
 
A la suite de ce tweet, Lydia Guirous a vécu pendant plusieurs jours un enfer et continue de le vivre encore aujourd'hui comme Zineb El Rhazoui :
 
À l’époque je devais avoir à peine 300 followers. Mais suite à ce tweet, j’ai reçu des centaines de messages, des menaces, des insultes, et des montages photos pornographiques étaient diffusés partout… jusqu’à ce qu’on me traite de ‘Collabeur’. Donc pour eux, j’étais dans la Collaboration, et les nazis c’est la République et la laïcité.”
 
Parce qu' il y a un incessant travail de sape d' associations soi-disant représentatives des citoyens français de confession musulmane contre la laïcité.
 
L’islam radical, en France, c’est un ennemi de l’intérieur qui est dans nos caves. Et moi, je ne condamne pas Christian Estrosi lorsqu’il parle de cinquième colonne parce que c’est une vérité et les faits le démontrent”,
 
Je suis une femme, jeune, d'origine maghrébine et de droite. Pour certains c'est trop", affirme Mme Guirous dans une tribune publiée dimanche 28 octobre dans le JDD. "J'aggrave ma situation en portant un combat sans relâche contre l'islam radical et le voile, symbole de l'asservissement des femmes", ajoute-t-elle, affirmant avoir dénoncé depuis 2014 "la montée de l'islamisme et du communautarisme, terreau fertile de la radicalisation".
Ma "médiatisation a pour corollaire l'augmentation du nombre de menaces de mort émises par des racailles communautaristes proches de l'islam radical".
"Face à ce déferlement de haine, on se retrouve seule, avec sa peur", déplore Lydia Guirous, affirmant avoir subi des insultes comme "Sale Kabyle, va manger tes morts!", "Elle mérite les caves de la Courneuve... ", ou encore "Vendue aux sionistes!".
 
Un homme de 21 ans a été même condamné mercredi 23 octobre 2018 à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir proféré des propos haineux sur Twitter à l'encontre de la responsable politique.
 
 
Bien entendu ses propos clairs et nets ont été considérés dans le monde politique et médiatique du politiquement correct comme des « dérapages » ce qui a conduit à son éviction en tant que porte parole des Républicains par Nicolas Sarkozy, alors qu' ils correspondent au vécu de la jeune fille d' origine algérienne qu 'elle était, arrivée en France à six ans, en but à la pression communautariste de " musulmans croyants" surtout soucieux de la maintenir dans un statut d' inférieure, et qui s' est battue pour devenir la citoyenne Française libre, un temps porte-parole d' un des plus grands partis de France, Les Républicains,
 
- qui l'est redevenue grâce à Laurent Wauquiez montrant que les temps qui consistaient à mettre sous le tapis les vérités incorrectes à dire semble être heureusement passés mais pas celui de la haine de musulmans qui interprètent le Coran de manière obscurantiste comme si l'on continuait de vivre au premier siècle de l' hégire.
Voir mon article :
 
Vous pouvez lire ses deux livres :
 
« Allah est grand, la République aussi » JC Lattès
« @Je suis Marianne » Grasset
 
et suivre l' émission où elle est prise à parti dans « On n 'est pas couché », par  Yann Moix qui prétend lui expliquer à partir de son vécu de mâle blanc non musulman ce qu 'est la laïcité édulcorée par les "accommodements raisonnables", qu' elle a vécue et vit en tant que femme française de confession musulmane subissant cette pression, forte autant qu' insidieuse qui vise à la maintenir dans un statut d' infériorité, de la part de ces « bons musulmans » qui s' abritent derrière cette conception de la laïcité qui le leur permet, et qu' elle refuse de ce fait.
 

( Vous remarquerez dans l 'adresse de cette vidéo le parti-pris contre Lydia Guirous dans son titre qui correspond à ce politiquement correct qui pense qu' en glissant sous le tapis les problèmes, ils disparaitront. Yann Moix en est un bon exemple.)
(You'll notice in the address of this video the bias against Lydia Guirous in its title that corresponds to this politically correct thinking that by sliding the problems under the carpet, they disappear. Yann Moix is a good example.)

Malheureusement cette vidéo n'est plus accessible: le remord sans doute de paroles insensées contre Lydia Guirous nous l'espérons. En voici une autre où Lydia Guirous peut s'exprimer :

 

 
3) Jeannette Bougrab auteure d’une Lettre aux femmes voilées et à ceux qui les soutiennent (Éditions du Cerf) qui elle aussi dénonce avec force cette "soumission" à un Islam radical :

4) Zohra Bitan

Zohra Bitan est née en 1964, fille d'immigrés algériens. Ancienne militante P.S et membre de la Licra, elle fut également porte-parole de Manuel Valls lors des primaires P.S de 2011.

chroniqueuse des Grandes Gueules, régulièrement prise à partie par les islamistes, elle a fait le buzz sur Twitter en lançant le mouvement #JeKiffeMonDecollete

Elle est l' auteure de "Cette gauche qui nous désintègre" chez François Bourin éditeur,  où elle fait ses adieux à une certaine gauche, condescendante et mielleuse avec les enfants de l'immigration et de la banlieue.

Hommage à Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, Zohra Bitan, Fatiha Boudjahlat et  Fadila Maaroufi, cinq femmes françaises et une belge contre les "accommodements raisonnables" vis à vis de l' Islam intégriste.

5) Fatiha Boudjahlat

Fatiha Boudjahlat est professeure d' histoire et géographie. Elle se présente comme une militante féministe, anti-intégriste et antiraciste et se positionne :

Elle dénonce notamment l'incapacité des « néo-féministes » à s'opposer au patriarcat de la culture musulmane et donc à défendre les droits des femmes issues de l'immigration musulmane

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fatiha_Agag-Boudjahlat

Hommage à Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, Zohra Bitan, Fatiha Boudjahlat et  Fadila Maaroufi, cinq femmes françaises et une belge contre les "accommodements raisonnables" vis à vis de l' Islam intégriste.

6) Fadila Maaroufi

militante laïque maroxelloise (belge d'origine marocaine) qui dénonce l'islamisation de plus en plus envahissante en Belgique

https://www.lalibre.be/debats/opinions/le-voile-ce-drapeau-de-l-islamisme-5d2c95d8d8ad5859359a72ad

https://www.facebook.com/florence.bergeaudblackler/videos/10216543594531356/

Hommage à Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, Zohra Bitan, Fatiha Boudjahlat et  Fadila Maaroufi, cinq femmes françaises et une belge contre les "accommodements raisonnables" vis à vis de l' Islam intégriste.
Hommage à Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, Zohra Bitan, Fatiha Boudjahlat et  Fadila Maaroufi, cinq femmes françaises et une belge contre les "accommodements raisonnables" vis à vis de l' Islam intégriste.
Hommage à Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, Zohra Bitan, Fatiha Boudjahlat et  Fadila Maaroufi, cinq femmes françaises et une belge contre les "accommodements raisonnables" vis à vis de l' Islam intégriste.
Hommage à Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, Zohra Bitan, Fatiha Boudjahlat et  Fadila Maaroufi, cinq femmes françaises et une belge contre les "accommodements raisonnables" vis à vis de l' Islam intégriste.
Tag(s) : #Islam, #Islamisme, #Laïcité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :