Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans le labyrinthe des versets du coran. Essai d' un traité sur les religions et particulièrement l' Islam, religion de violence ou de paix ?

J' entreprends aujourd'hui de vous proposer une réflexion sur les religions et particulièrement l ' Islam.

Voici une première partie de ce traité en cours :

 

Traité Théologico-philosophique sur les  religions et particulièrement l' islam

 

Partie I : Islam et violence

 

Axiome I :

L' Islam pas plus que les autres monothéismes n'est une religion qui prône la violence.

 

Corollaire :

 

Autant que les autres monothéismes, l 'Islam peut-être qualifié de religion de Paix, de Tolérance et de Miséricorde.

 

Axiome II :

 

Les polythéismes ne mettent pas plus que les monothéismes, les religions dans leur pratique quotidienne, à l' abri de l' intolérance.

 

 

Corollaire :

 

L' intolérance qui est la caractéristique de l' effectivité d' une religion fermée, n' est que l' instrumentation d' une religion ouverte, reposant sur ce préjugé que dénonce Spinoza dans l' appendice de la partie I, De Dieu, de son Éthique :

 

« que les hommes supposent communément que toutes les choses naturelles agissent, comme eux-mêmes, en vue d’une fin, et bien plus, qu’ils admettent pour certain que Dieu lui-même dispose tout en vue d’une certaine fin, car ils disent que Dieu a fait toutes choses en vue de l’homme, et l’homme à son tour pour qu’il lui rendît un culte. »

 

[ parce que]

 

«  la Nature n’a aucune fin à elle prescrite, et que toutes les causes finales ne sont rien que des fictions humaines, »

 

Commentaire :

 

Le refus des autres religions ne reposent que sur la nature de l'homme, autrement dit sur sa méchanceté ; Pour satisfaire ses instincts meurtriers l'homme désire les rendre sacrés.  Il les conçoit par conséquent, comme le résultat d' une volonté divine. Ainsi il se donne à lui- même le droit de tuer, parce que ce n'est pas lui qui tue mais Dieu qui tue par son entremise. C'est ce que dit clairement la sourate (8,17) du coran, dont voici quelque unes des meilleures traductions en français, en anglais, en espagnol, ce qui nous pertmettra d'emblée d' entrer dans le labyrinthe des versets de ce livre sacré:

 

1) «  Ce n 'est pas vous qui les avez tués mais c' est Dieu [Lui-même] qui les a tués. » Abdallah Penot.

 

2) «   Vous ne les avez pas tués, c’est Allah qui les a tués. » André Chouraqui.

 

3) « Ce n'est pas vous qui les avez tués ;

mais Dieu les a tués. Denise Masson.

 

4) « - Donc, ce ne fut pas vous qui les tuiez : Dieu les tuait. JacquesBerque.

 

5) « Vous ne les avez pas tués, c'est Dieu qui les a tués. » Jean Grosjean.

 

6) «  En réalité, ce n'est pas vous qui avez massacré les païens, c' est Allah qui les a tués » Mohammed Ould Bah.

 

Traduction éditée par le complexe du roi Fahd, donc la plus proche d' une conception wahhabite, salafiste, autrement dit,  fermée et littérale du Coran, rampe de lancement pour tous les intégristes et terroristes islamistes, la plus diffusée parce que gratuite, réduisant l'influence des autres traductions qui présentent une vision moins littérale et fermée, qui permettent de mettre en avant les sourates qui démontrent que l' Islam est non une religion de violence mais d' ouverture, de tolérance, de paix et de miséricorde.

 

7) « Et puis ce n'est point vous qui les avez tués mais c'est Dieu qui les a tués. » Mohammed Hamidullah.

 

8) « [ Croyants] vous n' avez donc point tués [ ces infidèles], mais [ c' est] Allah [qui] les a tués. Régis Blachère.

 

9) «  And you did not kill them, but it was God who killed them. » Traduction du Saheeh international team.

 

« It was not you who killed them but God, » Abdel Haleem

 

« And yet, [O believers,] it was not you who slew the enemy, but it was God who slew them; » Muhamed Asad

 

« You did not kill them; it was Allah who killed them; » Aisha Bewley

 

« You did not slay them, but God slew them; »Arthur J. Arberry 

 

10) «  No erais vosotros quienes les mataban, era Dios Quien les mataba. Julio Cortés

 

« Y sabed que no fuisteis vosotros quienes los matasteis [en Badr con vuestra fuerza] sino que fue Allah quien les dio muerte, Asad, Pérez.

 

[ J' ai choisi de confronter  plusieurs traductions pour un même verset : de traducteurs musulmans ou convertis à des traducteurs non-musulmans et/ou universitaires]

 

 

Théorème 1 :

Des trois monothéismes, l' Islam est celui qui va le plus loin dans l' évidence de son instrumentation par ses fidèles et par ses autorités religieuses, illustration que les religions sont d' abord des inventions humaines, du fait d' un message que l' on peut avoir du mal à accepter en tant que divin, par son appel au meurtre des autre-croyants et des non-croyants.

 

Démonstration :

Il est symptomatique que même s'il n' y a aucune mention du dogme dans le coran, qu' il est incréé et immuable, ses autorités religieuses après controverses ont décidé de l' imposer, comme chez les catholiques, le dogme de l'infaillibilité pontificale dont les cardinaux réunis par le pape François ont montré le peu de cas qu'il en faisait, refusant son projet de réformes.

On ne peut que penser que cette proclamation d' un texte sacré immuable émanant directement de Dieu a eu pour cause ces versets si contradictoires, tantôt prônant la violence, tantôt la tolérance, parce que c' était le seul moyen d' empêcher une incessante guerre des interprétations.

De ce fait le coran est devenu comme une idole devant qui tout le monde doit s'incliner et qu' il ne faut en aucun interpréter ou de la manière la plus littérale possible, donc la plus fermée et ostracisante. Tandis que les deux autres monothéismes ne sont pas allés aussi loin dans la sacralisation de leurs textes sacrés.

 

Corollaire :

L' Islam est des trois monothéismes celui qui, en allant le plus loin dans cette prétention, qui nous place au centre du monde, comme fils d' un Dieu qui nous a créés mais qui est en fait notre création, se présente comme le plus violent parce qu' il fait de versets qui prônent le meurtre, des versets aussi importants sinon plus que ceux qui louent la paix, la tolérance, la miséricorde.

 

Commentaire :

C' est cette contradiction avec la vérité démontrée par Spinoza dans son appendice de la partie I, de dieu, de son Éthique déjà cité plus haut que :

«  la Nature n’a aucune fin à elle prescrite, et que toutes les causes finales ne sont rien que des fictions humaines, »

qui donne l'impression que l' Islam n'est qu'une arme religieuse de guerre pour détruire les autre-croyants et les non-croyants.

En effet, pour la plupart, les musulmans ignorent l'évolution de l' érudition islamique, puisque pour eux le Coran est immuable et incréé, même si l' on n' y trouve pas une telle proclamation, et même si les théologiens ne sont arrivés à une telle conclusion qu'après beaucoup de débats comme nous l' avons vu dans la démonstration du théorème 1.

L' Immuabilité signifie que les valeurs du septième siècle de certains versets coraniques, plutôt que d'être placés dans leur contexte de l''Arabie du septième siècle, sont dépeints comme un mandat divin éternel, donnant lieu, par exemple, à cette affirmation que les femmes doivent hériter moitié moins que les hommes, donc qui les maintient dans un statut d' infériorité qui n' est qu'une survivance d' une époque où la femme était naturellement considérée comme inférieure à l'homme y compris dans le judaïsme et le christianisme. Le refus des docteurs de la loi musulmans de replacer le Coran dans son contexte historique et géographique conduit à des interprétations du coran littérales, fermées, accentuées par le fait que la plupart des traducteurs du Coran sont maintenant musulmans qui se plient à une doxa imposée par la famille Saud qui tient Médine et la Mecque et impose une vision archaïque de l' Islam. Interprétations qui nuisent à cette religion parce qu' elles facilitent l'utilisation du Coran par des gouvernements qui soutiennent l' anti-occidentalisme, un chauvinisme islamique, aussi parce qu' elles incitent à la haine de l'autre en se référant à un très grand nombre de versets qui présentent la communauté musulmane comme pure et supérieure aux autres communautés s' arrogeant le droit de les combattre et des les massacrer si elles refusent de payer tribut ou de se convertir :

Voir le verset 17 de la sourate 8 dans ses différentes traductions françaises, anglaises et espagnoles citées dans le commentaire du corollaire de l' axiome I et les versets des sourates ci-dessous :

 

S2 v 216 :

 

1) « Le combat vous a été imposé alors qu'il vous est odieux ; il se peut que vous détestiez quelque chose de bénéfique pour vous et que vous aimiez quelque chose qui vous est nuisible. Dieu seul sait et vous, vous ne savez pas. » Abdallah Penot.

 

2) «   Le combat vous est prescrit,

mais vous l’avez en abomination.

Est-il possible que vous abominiez

ce qui est un bien pour vous ?

Est-il possible que vous aimiez

ce qui est un mal pour vous ?

Allah sait, vous ne savez pas. » André Chouraqui.

 

3) « Le combat vous est prescrit,

et vous l' avez en aversion.

Il se peut que vous ayez de l' aversion pour une chose,

et elle est un bien pour vous.

Il se peut que vous aimiez une chose,

et elle est un mal pour vous. »

- Dieu sait et vous, vous ne savez pas - Denise Masson.

 

4) « - Il vous et prescrit de combattre : et pourtant vous y répugnez. Aussi bien se peut-il que vous répugniez à une chose, et qu' elle soit pour votre bien ; il se peut que vous en chérissez une autre, et qu' elle soit pour votre mal

- Dieu sait, vous ne savez pas. » Jacques Berque.
 

5) « On vous a prescrit le combat bien que vous ne l' aimiez pas. Vous pouvez ne pas aimer ce qui vous est bon et aimer ce qui vous est mauvais. Dieu sait et vous ne savez pas. » » Jean Grosjean.
 

6) «  Il vous est prescrit de combattre [ pour la cause d' Allah] alors que vous avez le combat en aversion. Or telle chose que vous détestez peut bien être bénéfique pour vous, tandis que telle [autre] chose que vous aimez peut bien être néfaste pour vous. Allah sait tandis que vous, vous ne savez pas.» Mohammed Ould Bah.
 

7) « On vous a prescrit le combat. Il vous est cependant désagréable.

Or il se peut que vous ayez de l' aversion pour une chose qui cependant vous est un bien. Il se peut que vous aimiez une chose qui cependant vous est mauvaise. Et Dieu sait et vous ne savez pas. » Mohammed Hamidullah.
 

8) « Combattre vous a été prescrit, bien que vous l' ayez en aversion. Il est possible que vous ayez de l' aversion pour une chose qui est un bien pour vous et il est possible que vous aimiez une chose qui est un mal pour vous. Allah sait, alors que vous ne savez pas. » Régis Blachère.
 

9) «  Fighting has been enjoigned upon you while it is hateful to you. But perhaps you hate a thing and it is good for you ; and perhaps you love a thing and it is bad for you. And God knows, while you know not» Traduction du Saheeh international team.
 

« Fighting is ordained for you, though you dislike it. You may dislike something although it is good for you, or like something although it is bad for you: God knows and you do not.  » Abdel Haleem
 

« FIGHTING is ordained for you, even though it be hateful to you; but it may well be that you hate a thing the while it is good for you, and it may well be that you love a thing the while it is bad for you: and God knows, whereas you do not know. » Muhamed Asad
 

« Fighting is prescribed for you even if it is hateful to you. It may be that you hate something when it is good for you and it may be that you love something when it is bad for you. Allah knows and you do not know.  » Aisha Bewley
 

« Prescribed for you is fighting, though it be hateful to you. Yet it may happen that you will hate a thing which is better for you; and it may happen that you will love a thing which is worse for you; God knows, and you know not.  »Arthur J. Arberry
 

10) « Se os ha prescrito que combatáis, aunque os disguste. Puede que os disguste algo que os conviene y améis algo que no os conviene. Dios sabe, mientras que vosotros no sabéis. » Julio Cortés
 

« Se os prescribió el combate y éste os desagrada. Es posible que detestéis algo y sea un bien para vosotros, y que améis algo y sea un mal para vosotros. Allah sabe y vosotros no sabéis. » Asad, Pérez.
 

S47 v35 :

 

1)  « Ne faiblissez point et ne les invitez pas à une trêve alors que vous êtes les plus forts et que Dieu est avec vous et Dieu de diminuera en rien [le mérite] de vos œuvres. » Penot
 

2) « Ne faiblissez pas, ne demandez pas la paix,

quand vous avez la supériorité:

Allah est avec vous,

il n’abandonnera pas votre action. » Chouraqui

 

3)  « Ne faiblissez pas, ne demandez pas la paix,

quand vous avez la supériorité:

Allah est avec vous,

il n’abandonnera pas votre action. » Masson

 

4) «  Aussi ne faiblissez pas, ne proposez pas la paix, alors que vous avez le dessus. Dieu est avec vous. Il n' endeuillera pas vos actes. » Berque

 

5) « Ne fléchissez pas, ne demandez pas la paix quand vous êtes les plus forts. Dieu est avec vous et il ne vous ôtera pas vos actes. » Grosjean

 

6) « N' acceptez pas [ vous autres croyants,] la position de faiblesse dans le jihad [ la guerre sainte] et n' appelez pas à l' arrêt du conflit alors que vous avez le dessus. Allah est avec vous et il n' amoindrira pas les résultats de vos efforts. » Bah

 

7) « Ne faiblissez pas, donc, mais appelez à la paix alors que vous avez le dessus. Dieu est avec vous. Il ne portera pas préjudice à vos œuvres. » Hamidullah .

Voici la version révisée par le complexe du roi Fadh, donc wahhabite :

« Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu’Allah et avec vous, et qu’Il ne vous frustrera jamais [du mérite] de vos œuvres. »

 

Parenthèse :

 

En fait pas moins de 7 traductions sont possibles de ce verset selon le docteur Al 'Ajami, qui se résument en fait à deux affirmations contradictoires : Appeler à la paix ou ne pas appeler à la paix.

 

Et le docteur Al 'Ajami ajoute : « Nous avons montré que selon le respect de la cohérence interne du Coran, les versets : “Rassemblez contre eux vos forces…mais s’ils inclinent à la paix, alors fais de même, et place ta confiance en Dieu…” S8.V60-61 avaient même signification que notre V35  : “ Ne faiblissez pas, et appelle à la paix quand vous êtes en position de force…”.

 

Si les sens en sont identiques, ces deux versets sont aussi symétriques structurellement parlant : L’on remarquera dans le premier verset tout d’abord un verbe au pluriel « Rassemblez contre eux vos forces », puis un passage au singulier « s’ils inclinent à la paix, alors fais de même ». Ceci s’explique du fait que si l’effort de guerre est collectif, justifiant un pluriel, la décision et la conclusion de la paix ne peut appartenir qu’au Prophète ou à une autorité ce qui justifie alors l’emploi du singulier. Ceci nous amène à penser qu’il en est rigoureusement de même en notre verset : « Ne faiblissez pas » au pluriel, et « appelle à la paix » au singulier, pour logiquement les même raisons."


http://oumma.com/Que-dit-vraiment-le-Coran-Guerre,4775?page=1

 

Cette longue parenthèse pour montrer les redoutables problèmes que pose le texte du coran et qui peuvent aboutir à deux versets totalement opposés par leur signification, même si une majorité d' exégètes peut choisir un sens plutôt que l' autre, comme pour ce verset célèbre, qui confirme par la traduction du professeur Hamidullah l' axiome I et son corollaire de notre essai de traité théologico-philosophique.

Vous noterez plus bas la traduction en anglais de Muhamed Assad qui rajoute entre parenthèse « (never) beg for peace » justifiant par le rajout de cette négation, never, qui n' est donc pas dans ce verset, la validité de l' interprétation de Hamidullah, que renforcent aussi Aisha Bewley avec « and call for peace »  appeler à la paix en français, mais aussi les traducteurs du Saheeh international team, comme Abdel Haleen, John Arberry, Julio Cortés ainsi que Assad et Pérez.»

 

C.Q.F.D.

 

Fin de la parenthèse

 

8) « Ne faiblissez donc pas ! N' appelez point à la paix alors que vous avez la supériorité ! Allah est avec vous et Il n' abolira pas vos [ nobles] actions. » Blachère
 

9) "So do not weaken and call for peace while you are superior ; and God is with you and will never deprive you [of the reward] of your deeds" Saheeh
 

"So [believers] do not lose heart and cry out for peace. It is you who have the upper hand: God is with you. He will not begrudge you the reward for your [good] deeds:" Abdel Haleem

 

"AND SO, [when you fight in a just cause,] do not lose heart and [never] beg for peace: for, seeing that God is with you, you are bound to rise high [in the end]; and never will He let your [good] deeds go to waste." Muhamed Assad
 

"Do not become faint-hearted and call for peace when you are uppermost and Allah is with you — He would never cheat you of your deeds." Aisha Bewley
 

"So do not faint and call for peace; you shall be the upper ones, and God is with you, and will not deprive you of your works." Arberry
 

10) "No Flaqueéis, pues, invitando a la paz, ya que seréis vosotros los que ganen ! Dios está con vosotros y no dejará de premiar vuestras obras !" Cortés
 

"No flaqueéis [ante vuestros enemigos] proponiendo vosotros la paz, siendo que sois superiores a ellos, y Allah es Quien os secunda; y Él no dejará de retribuiros por vuestras obras." Asad, Pérez.
 

S5,V33 :
 

1) « Il n'est de rétribution, pour ceux qui déclarent la guerre à Dieu et à Son Envoyé et qui oeuvrent à répandre la corruption sur terre, que l' exécution, la crucifixion, l' ablation des mains et des peids ( main droite, pied gauche et vice versa) ou le bannissement"  Penot

 

2) «  Mais ceux qui guerroient

contre Allah et ses Envoyés, semant sur terre la violence,

auront pour salaire

d’être tués ou crucifiés,

leur main et leur pied opposés seront tranchés,

ou seront bannis de la terre. » Chouraqui

 

3) "Telle sera la rétribution

de ceux qui font la guerre

contre Dieu et son prophète,

et de ceux qui exercent la violence sur la terre :

Ils seront tués ou crucifiés

ou bien leur main droite et leur pied gauche seront coupés,

ou bien ils seront expulsés du pays." Masson

 

4) « Seule rétribution de ceux qui combattent Dieu et Son Prophète et se démènent à faire dégâts sur la terre : les tuer, ou les crucifier, ou leur couper les mains ou les pieds en diagonale, ou les bannir. » Berque.

 

5) « Ceux qui font la guerre à Dieu et à son messagern et cherchent le désordre sur terre, leur salaire sera d' être tués ou crucifiés ou d' avoir une main et le pied opposé coupé ou d' être bannis du pays. » Grosjean.

 

6) « Ceux qui mènent la guerre contre Allah et Son Messager et qui répandent les dégâts dur terre encourent, comme sanction, d' être tués ou crucifiés, ou d' avoir la main coupée en même temps que le pied opposé, ou d' être bannis du pays. » Bah.

 

7) «  Rien d'autre le paiement de ceux qui font la guerre contre Dieu et Son messager et qui s' efforcent au désordre sur la terre, c'est qu' ils soient tués, ou crucifiés, ou que leur soit coupée la main et la jambe opposées, ou qu' ils soient expulsés de la terre » Hamidullah.

 

8) « La récompense »de ceux qui font la guerre à Allah et à son Apôtre et qui s' évertuent à [semer] le scandale sur la terre sera seulement d' être tués ou d' être crucifiés, ou d' avoir les mains et pieds opposés tranchés, ou bannis de leur pays. » Blachère.
 

9) «  Indeed, the penalty for those who wage war against God and His Messenger and strive upon earth [to cause] corruption is none that they be killed or crucified or that their hands be cut off from opposite sides or that they be exiled from the land. » Saheeh
 

« Those who wage war against God and His Messenger and strive to spread corruption in the land should be punished by death, crucifixion, the amputation of an alternate hand and foot, or banishment from the land: » Abdel Haleem.
 

« The reprisal against those who wage war on Allah and His Messenger, and go about the earth corrupting it, is that they should be killed or crucified, or have their alternate hands and feet cut off, or be banished from the land. » Aisha Bewley.
 

« This is the recompense of those who fight against God and His Messenger, and hasten about the earth, to do corruption there: they shall be slaughtered, or crucified, or their hands and feet shall alternately be struck off; or they shall be banished from the land. » Arberry.
 

10) «  Retribución de quienes hacen la guerra a Dios y a Su Enviado y se dan a corromper en la tierra: serán muertos sin piedad, o crucificados, o amputados de manos y pies opuestos, o desterrados del país. » Cortés.

 

"El castigo de quienes hacen la guerra a Allah y a Su Mensajero y siembran en la Tierra la corrupción es que se les mate, o crucifique, o se les ampute una mano y el pie opuesto o se les destierre." Asad, Pérez.

 

 

Dans le labyrinthe des versets du coran. Essai d' un traité sur les religions et particulièrement l' Islam, religion de violence ou de paix ?
Dans le labyrinthe des versets du coran. Essai d' un traité sur les religions et particulièrement l' Islam, religion de violence ou de paix ?
Tag(s) : #Religions, #Islam, #Islamisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :