Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A 0,0000000000000000000000000000000001 seconde du Big Bang

Donc d'après une étude financée par la NASA d'un certain Safa Motesharri qui serait mathématicien, qui appliquerait un modèle mathématique simplifié pour prédire l'évolution future de la société industrielle moderne, notre civilisation serait mortelle ! . Ce modèle , appelé Handy ( Human and Nature DYnamical) prendrait soi-disant en compte l'évolution démographique, le changement climatique, les ressources et besoins en eau douce , la production agricole , la production et consommation énergétique et d'autres facteurs qui permettraient de prédire cette évolution fatale de notre civilisation.

Nous serions condamnés , tout comme l'Empire romain, l' empire Maurya et Gupta de l' Inde, celui des Han de la Chine , des Harappa de l'Indus , des Anasazi du sud-ouest américain , et tant d'autres, - à disparaître ! Grande nouvelle !

Cette conclusion découle inéluctablement des ressources limitées de notre planète de plus en plus sollicitées du fait de l'augmentation de notre population, de l'augmentation de notre consommation et de l'augmentation des inégalités sociales qui entraîneraient un gaspillage par les riches ne sachant plus quoi faire de leurs richesses si ce n'est de la dilapider par une consommation démesurée et ostentatoire, plus beaucoup d'autres facteurs.

Ce qui est très intéressant, c'est que lorsque l'on essaie de trouver cette fameuse étude scientifique mise en Une dans nos inénarrables médias depuis le Huffington Post jusqu' au Guardian en passant, par le Nouvel observateur, soi-disant fondée sur ce modèle mathématique on ne la trouve pas, ni à la NASA ni non plus au Goddard Space Flight Center , censé être le parrain de cette étude ni au Centre national de synthèse socio-environnemental.

Il est évident qu 'il y a beaucoup de modèles mathématiques qui nous donnent des prévisions de type malthusien pour notre civilisation, c'est-à-dire annonçant la fin de notre monde.

La rapidité avec laquelle ce « canular » a reçu une large couverture ne m'étonne guère parce qu'elle correspond au fait que sur mon blog l'article le plus lu est celui qui concerne une soi-disant prédiction de Nostradamus que j'ai inventée.

Nostradamus en son temps s'était fait une spécialité des prédictions obscures, d'autant plus qu' habilement il avait décidé de les rédiger sous forme de quatrain ou même, peut-être de sixain, donc sous forme de poésie dont la caractéristique est qu'elle peut être très évocatrice tout en restant abstruse. Autre caractéristique de Nostradamus ses prophéties annonçaient le plus souvent des malheurs, des désastres, d'où leur pouvoir de fascination. Nous n'aimons rien tant que de savoir que nous vivons au bord de ce fameux gouffre fatal et infernal ou sur un volcan qui est prêt à exploser à tout instant. Nous craignons la mort mais nous avons le goût du désastre, de la catastrophe, c'est un des éléments qui fait le succès des écologistes. Peut-être ce goût du désastre est-il aussi propitiatoire. En envisageant le pire, nous le conjurons !

Loin de moi d'adopter le point de vue climato-sceptique, il y a maintenant suffisamment de données scientifiques qui nous invitent à lutter contre le changement climatique. Nul besoin d'inventer de soi-disant étude scientifiques pour nous y inciter ! D'autant que cette étude qui démontrerait que notre civilisation occidentale est condamnée, du fait du patronyme du soi-disant auteur, comme par hasard de consonnance musulmane, me laisserait penser que nous sommes ici devant un document de propagande anti-occidentale d'origine pourquoi pas, non scientifique mais wahabite sinon salafiste, d'autant qu' il fait l'impasse sur le fait que beaucoup de pays parmi les plus importants de notre civilisation industrielle, par exemple les USA sont des démocraties et qu'en démocratie, certes les riches contrôlent les médias mais les pauvres ou les classes moyennes sont les plus nombreux et que leur vote finit par permettre l'arrivée au pouvoir de dirigeants soucieux de réduire les inégalités sociales, ( exemple d' Obama avec sa réforme de l' assurance médicale, pour le moment considérée comme un presque échec par les médias, (tiens ! tiens ! Seraient-ils influencés par leurs énormes gains publicitaires venus des compagnies d'assurances médicales privées ?!) et dont on s'apercevra qu'elle fonctionne pour permettre à des millions d' américains dépourvus d'assurance médicale d'en avoir une et de se soigner.) - inégalités sociales considérées par cette soi-disant étude comme une des raisons qui nous conduiraient à notre perte.

Tel semble être le prestige de la science que pour faire avancer son propos malthusien notre auteur mystérieux a éprouvé le besoin de s' en parer.

L'énigme de l'existence du monde, de notre existence dans ce monde nous angoisse tellement que nous sommes avides de toute prédiction, prophétie, même annonçant la fin du monde, surtout si celle-ci s'attife des ornements de la science, à laquelle on prête une irréfutabilité qui va à l'encontre de son essence qui est d'être réfutable.

Et même s'il semble que des astrophysiciens ont découvert les traces des premières secousses du big bang à 0,0000000000000000000000000000000001 seconde, de ces ondes gravitationnelles prédites par la théorie d' Einstein, provoquées dans une période extrêmement courte, moins d'un milliardième de milliardième de milliardième de la première seconde de l'univers qui est appelée l'inflation, il nous restera encore beaucoup à découvrir et l'univers devenu moins inconnu nous restera toujours aussi énigmatique dans ses origines..

A 0,0000000000000000000000000000000001 seconde du Big Bang
A 0,0000000000000000000000000000000001 seconde du Big Bang
Tag(s) : #Science

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :