Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Miracle au pays enchanté du cumul des mandats : la loi sur le non-cumul a été adoptée !
Miracle au pays enchanté du cumul des mandats : la loi sur le non-cumul a été adoptée !

J'écrivais dans un article précédent : http://jplatina.blogspot.fr/2014/02/la-france-besoin-dune-sixieme-republique.html:

« Récapitulons, si nous voulons une VI ° République qui nous réconcilie avec la démocratie et refasse du peuple français une communauté, il nous faut :

1) Un président élu pour un seul mandat de 7 ans au suffrage universel

2) Un mode de scrutin à la proportionnelle, d'autant plus facile à instaurer que le mode de scrutin n'est pas inclus dans la constitution, voir le retour à ce mode en 1985 sous la première présidence de Mitterrand qui a abouti à la cohabitation,

3) La limitation des mandatures dans le temps

4) Le non-cumul des mandats politiques, vers quoi semble nous mener notre actuel gouvernement si le sénat, très réticent, ne trouve pas un subterfuge pour détourner ce "coup de feu déloyal" du non-cumul qui les frapperait plus directement.

5) L' adoption du référendum à initiative populaire, au contraire du référendum à initiative partagée prévu par les alinéas 3 à 6 introduits en 2008 dans l'article 11 de la constitution sous la présidence de Nicolas Sarkozy qui indiquent notamment qu’« un référendum portant sur un objet mentionné au premier alinéa peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales ». Dans notre cas l'initiative reviendrait aux électeurs, par exemple 500000, soutenue par 50 députés sans ce que ce soutien soit impératif. »

Oh miracle ! le président Hollande a tenu sa promesse, à partir de 2017, il en sera fini avec le cumul des mandats, c'est-à-dire que nos chers députés et sénateurs ne pourront plus cumuler leur mandat de député ou de sénateur avec un mandat exécutif local, par exemple ils ne pourront plus être sénateur-maire ni député-maire, rappelons que 60 % d'entre eux sont dans cette situation; il en sera de même pour les députés européens. Le tour de passe-passe du sénat qui avait modifié le projet de loi pour s'en exclure, a fait long feu à leur grand dam. S'ils osaient ( en fait, ils osent tout) ils parleraient de coup d'état ou d'atteintes grave à la sacro-sainte démocratie et au parlementarisme bicamériste.

Notons que lorsque l'on dit que la France est incapable de se réformer, 313 députés, soit nettement au-dessus de la majorité absolue de 289, ont voté la loi, apportant un démenti à ce lieu-commun. Quand un gouvernement fait preuve d'un minimum de courage, la réforme est possible. Il est vrai que dans ce cas il s'agissait de s'en prendre à nos représentants qui ne sont, somme toute, que 925 (348 sénateurs et 577 députés) et que l'on les voit mal bloquer les aéroports comme les taxis, d'où l'immédiat recul du gouvernement qui a gelé le nombre des vtc immatriculables jusqu'à nouvel ordre ou bloquer les spectacles comme les intermittents du spectacle qui dans ces cas là pour défendre leurs avantages ne sont plus du tout intermittents ou les bonnets rouges brûlant les portiques pour ne pas payer la taxe carbone pourtant indispensable pour contribuer au sauvetage de notre planète et pour renflouer les caisses de l' état comme dans d'autres pays européens.

Miracle au pays enchanté du cumul des mandats : la loi sur le non-cumul a été adoptée !
Miracle au pays enchanté du cumul des mandats : la loi sur le non-cumul a été adoptée !
Miracle au pays enchanté du cumul des mandats : la loi sur le non-cumul a été adoptée !

Mais ne faisons pas la fine bouche. Peut-être somme nous avec notre président en face d'un président tortue qui nous mènera à bon port même s'il ne semble pas en prendre la direction.

Miracle au pays enchanté du cumul des mandats : la loi sur le non-cumul a été adoptée !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :