Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voici que par le contrat de responsabilité il n'est plus question que des contreparties qu'en échange pour la baisse de leurs charges les entreprises devraient s'engager à consentir. Comme si auparavant, le gouvernement de Hollande n'avait pas contribué à charger la barque de ces entreprises bien au-delà du raisonnable, par ces charges qui sont un impôt sur l'emploi qui explique la montée de notre chômage, d' autant que depuis 1990 les susdites.sont très élevées au point que leur évolution ne peut se faire qu'à la marge étant donné leur ampleur, ce qui fait de notre pays le champion des charges sur le travail, comme le montre le graphique ci-dessous.

Les charges sociales qui pèsent sur le travail sont en France les plus lourdes d' Europe

Les charges sociales qui pèsent sur le travail sont en France les plus lourdes d' Europe

***

D'après notre président le contrat de responsabilité correspondra à une baisse des ces charges de 30 milliards. En fait il s'agit simplement de rajouter 10 milliards de baisse de charges au 20 milliards du CICE (Crédit d' Impôts pour la Compétitivité et l'Emploi) qui n'est que la ré-introduction par la fenêtre de la TVA sociale que Sarkozy avait enfin décidé de mettre en œuvre pour alléger les charges des dites entreprises de manière substantielle et que notre président aussitôt élu avait supprimée. Mais il semble que ces 10 milliards pourront être réduits par une augmentation des recettes sur l'impôt sur les sociétés d'un montant de 5 milliards. Ce fameux choc de compétitivité assorti de ce fameux pacte de responsabilité serait donc seulement de 5 milliards. Comment nos entreprises pourront gagner suffisamment en compétitivité pour être en mesure d'embaucher massivement ?

Mais l'opinion est avertie le gouvernement fait un énorme cadeau aux entreprises, celles-ci doivent en contrepartie embaucher 1 million de salariés et selon notre inénarrable ministre du redressement productif, 2 millions. S'il suffisait de décréter l'augmentation des embauches que ne l' a-t-on pas fait avant ?

Cela me fait penser à notre inénarrable président Chirac qui lança en 1999 le débat sur une supposée cagnotte pour faire trébucher son premier ministre de cohabitation Jospin qu'il vouait aux gémonies puisque à la suite de sa malencontreuse dissolution le parti socialiste avait gagné les élections. A l'origine oh miracle ! les rentrées fiscales étaient plus fortes que prévues du fait d'une croissance de 3 % au lieu de celle escomptée de 2 %.

Jospin souhaitait se servir de ces rentrées fiscales inespérées pour diminuer le déficit budgétaire (et donc réduire la dette), puisque malgré ces rentrées fiscales inattendues le budget français restait déficitaire. Mais il fut contraint par l'attaque Chiraquienne, par son parti , et notamment par l' Alcibiade Français ( Vous n'êtes pas sans ignorer que celui-ci éminemment doué n'en conduisit pas moins Athènes à la ruine) Fabius, de consacrer l'essentiel de cette « cagnotte » à des baisses d'impôts et de TVA sans que le moindre centime n'aille à la réduction de la dette et du déficit. Ainsi dans notre pays un déficit moins important que prévu se transforme en cagnotte ! Et une baisse des charges des entreprises au mieux de 30 milliards en choc de compétitivité massif, ce qui est bien trop peu pour renforcer suffisamment la compétitivité de celles-ci qui ont un différentiel de 20 points en plus à payer par rapport aux entreprises allemandes, par exemple.

Comme le qualifie Thomas Piketty « Hollande restera dans l’histoire comme un social cafouilleur, adepte de l’improvisation permanente, et qui aurait mieux fait de réfléchir avant les élections à ce qu’il voulait faire une fois parvenu au pouvoir - et mieux encore d’en parler aux électeurs. [mais il n'aurait pas été élu, c'est nous qui le précisons].

Résumons. Quand il devient président, Hollande commence par annuler les réductions de cotisations patronales que son prédécesseur vient de mettre en place. Six mois plus tard, il invente l’invraisemblable usine à gaz du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE), qui vise à rembourser, avec un an de retard, une partie des cotisations acquittées par les entreprises un an plus tôt.

Il y a deux semaines, il accepte finalement d’envisager une suppression du CICE, et de le remplacer, d’ici à 2017, par un allègement de cotisations patronales très proche de celui supprimé à l’été 2012. » Ce qui devient ce fameux pacte de responsabilité !

Et Thomas Piketty enfonce le clou : « Soyons clairs. Le poids des cotisations patronales pesant sur les salaires est excessif en France, et il est urgent de les alléger. Non pas pour faire un cadeau aux patrons, mais parce qu’il n’est ni juste ni efficace de faire reposer à l’excès le financement de notre modèle social sur la masse salariale du secteur privé. »

[ voir l'inexorable montée du chômage en France dont partout ailleurs la courbe s'inverse ]

« La seule véritable alternative à la TVA sociale est pourtant évidente : il faut mettre à contribution de la même façon tous les revenus (salaires du privé, traitements du public, pensions de retraites, revenus du patrimoine), avec un barème progressif dépendant du niveau du revenu global.

Vu l’ampleur des cotisations patronales à transférer (au-delà des 5,4 points de cotisations famille, il y a les 12,8 points de cotisations maladie), c’est la seule solution réaliste. »

http://piketty.pse.ens.fr/fr/articles-de-presse/73

Résumons : 1) en France un déficit moindre devient une cagnotte,

2) Un allègement indispensable des charges des entreprises, un contrat de responsabilité assortie d' une obligation d'embaucher massivement,

3) Une improvisation fiscale permanente autruchement dit une augmentation des impôts une politique de justice sociale !

Je ne suis pas d'accord avec Thomas Piketty qu'il me pardonne mais plus qu'un cafouilleur social, Hollande est un cafouilleur fiscal, une tortue tortueuse qui nous mène lentement et donc sûrement avec mille détours dans le mur.

Au pays enchanté du grand cafouilleur fiscal Hollande
Tag(s) : #Hollande, #Fiscalité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :