Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contre tous les Minables ' Bala M' Bala anti-juifs sous prétexte d'anti-sionisme.


Je profite du manifeste rédigé par Philippe Val que publie "Le Parisien-Aujourtd'hui en France Dimanche" dont voici un extrait :

«Les Français juifs ont 25 fois plus de risques d’être agressés que leurs concitoyens musulmans. Dix pour cent des citoyens juifs d’Ile de France -c’est-à-dire environ 50.000 personnes- ont récemment été contraints de déménager parce qu’ils n’étaient plus en sécurité dans certaines cités et parce que leurs enfants ne pouvaient plus fréquenter l’école de la République. Il s’agit d’une épuration ethnique à bas bruit au pays d’Emile Zola et de Clemenceau.
Pourquoi ce silence ? Parce que la radicalisation islamiste - et l’antisémitisme qu’il véhicule - est considérée exclusivement par une partie des élites françaises comme l’expression d’une révolte sociale, alors que le même phénomène s’observe dans des sociétés aussi différentes que le Danemark, l’Afghanistan, le Mali ou l’Allemagne… Parce qu’au vieil antisémitisme de l’extrême droite, s’ajoute l’antisémitisme d’une partie de la gauche radicale qui a trouvé dans l’antisionisme l’alibi pour transformer les bourreaux des Juifs en victimes de la société. Parce que la bassesse électorale calcule que le vote musulman est dix fois supérieur au vote juif."


qui réunit plus de 250 signataires avec parmi eux trois anciens premiers ministres, des élus, des artistes, des intellectuels dont voici les noms :


Charles Aznavour ; Françoise Hardy ; Pierre Arditi ; Elisabeth Badinter ; Michel Drucker ; Sibyle Veil ; François Pinault ; Eric-Emmanuel Schmitt ; Marceline Loridan-Ivens ; Radu Mihaileanu ; Elisabeth de Fontenay ; Nicolas Sarkozy ; Pascal Bruckner ; Laure Adler ; Bertrand Delanoë ; Manuel Valls ; Michel Jonasz ; Xavier Niel ; Jean-Pierre Raffarin ; Gérard Depardieu ; Renaud ; Pierre Lescure ; Francis Esménard ; Mgr Joseph Doré ; Grand Rabbin Haïm Korsia ; Imam Hassen Chalghoumi ; Carla Bruni ; Boualem Sansal ; Imam Aliou Gassama ; Annette Wieviorka ; Gérard Darmon ; Antoine Compagnon ; Mofti Mohamed ali Kacim ; Bernard Cazeneuve ; Bernard-Henri Lévy ; Philippe Val ; Zabou Breitman ; Waleed al-Husseini ; Yann Moix ; Xavier De Gaulle ; Joann Sfar ; Julia Kristeva ; François Berléand ; Olivier Guez ; Jeannette Bougrab ; Marc-Olivier Fogiel ; Luc Ferry ; Laurent Wauquiez ; Dominique Schnapper ; Daniel Mesguich ; Laurent Bouvet ; Pierre-André Taguieff ; Jacques Vendroux ; Georges Bensoussan ; Christian Estrosi ; Brice Couturier ; Imam Bouna Diakhaby ; Eric Ciotti ; Jean Glavany ; Maurice Lévy ; Jean-Claude Casanova ; Jean-Robert Pitte ; Jean-Luc Hees ; Alain Finkielkraut ; Père Patrick Desbois ; Aurore Bergé ; François Heilbronn ; Eliette Abécassis ; Bernard de la Villardière ; Richard Ducousset ; Juliette Méadel ; Daniel Leconte ; Jean Birenbaum ; Richard Malka ; Aldo Naouri ; Guillaume Dervieux ; Maurice Bartelemy ; Ilana Cicurel ; Yoann Lemaire ; Michel Gad Wolkowicz ; Olivier Rolin ; Dominique Perben ; Christine Jordis ; David Khayat ; Alexandre Devecchio ; Gilles Clavreul ; Jean-Paul Scarpitta ; Monette Vacquin ; Christine Orban ; Habib Meyer ; Chantal Delsol ; Vadim Sher ; Françoise Bernard ; Frédéric Encel ; Christiane Rancé ; Noémie Halioua ; Jean-Pierre Winter ; Jean-Paul Brighelli ; Marc-Alain Ouaknin ; Stephane Barsacq ; Pascal Fioretto ; Olivier Orban ; Stéphane Simon ; Laurent Munnich ; Ivan Rioufol ; Fabrice d’Almeida ; Dany Jucaud ; Olivia Grégoire ; Elise Fagjeles ; Brigitte-Fanny Cohen ; Yaël Mellul ; Lise Bouvet ; Frédéric Dumoulin ; Muriel Beyer ; André Bercoff ; Aliza Jabes ; Jean-Claude Zylberstein ; Natacha Vitrat ; Paul Aidana ; Imam Karim ; Alexandra Laignel-Lavastine ; Lydia Guirous ; Rivon Krygier ; Muriel Attal ; Serge Hefez ; Céline Pina ; Alain Kleinmann ; Marie Ibn Arabi-Blondel ; Michael Prazan ; Jean-François Rabain ; Ruth Aboulkheir ; Daniel Brun ; Paul Aidane ; Marielle David ; Catherine Kintzler ; Michèle Anahory ; Lionel Naccache ; François Ardeven ; Thibault Moreau ; Marianne Rabain-Lebovici ; Nadège Puljak ; Régine Waintrater ; Michèle Anahory ; Aude Weill-Raynal ; André Aboulkheir ; Elsa Chaudun ; Patrick Bantman ; Ruben Rabinovicth ; Claire Brière-Blanchet ; Ghislaine Guerry ; Jean-Jacques Moscovitz ; André Zagury ; François Ardeven ; Estelle Kulich ; Annette Becker ; Lilianne Lamantowicz ; Ruth Aboulkheir ; Christine Loterman ; Adrien Barrot ; Talila Guteville ; Florence Ben Sadoun ; Michèle Anahory ; Paul Zawadzki ; Serge Perrot ; Patrick Guyomard ; Marc Nacht ; André Aboulkheir ; Laurence Bantman ; Josiane Sberro ; Anne-Sophie Nogaret ; Lucile Gellman ; Alain Bentolila ; Janine Atlounian ; Claude Birman ; Danielle Cohen-Levinas ; Laurence Picard ; Sabrina Volcot-Freeman ; Gérard Bensussan ; Françoise-Anne Menager ; Yann Padova ; Evelyne Chauvet ; Yves Mamou ; Naem Bestandji ; Marc Knobel ; Nidra Poller ; Brigitte-Fanny Cohen ; Joelle Blumberg ; Catherine Rozenberg ; André Aboulkheir ; Caroline Bray-Goyon ; Michel Tauber ; André Zagury ; Laura Bruhl ; Eliane Dagane ; Paul Zawadzki ; Michel Bouleau ; Marc Zerbib ; Catherine Chalier ; Jasmine Getz ; Marie-Laure Dimon ; Marion Blumen ; Simone Wiener ; François Cahen ; Richard Metz ; Daniel Draï ; Jacqueline Costa-Lascoux ; Stéphane Lévy ; Arthur Joffe ; Antoine Molleron ; Liliane Kandel ; Stéphane Dugowson ; David Duquesne ; Marc Cohen ; Michèle Lévy-Soussan ; Frédéric Haziza ; Martine Dugowson ; Jonathan Cohen ; Damien Le Guay ; Patrick Loterman ; Mohamed Guerroumi ; Wladi Mamane ; William de Carvalho ; Brigitte Paszt ; Séverine Camus ; Solange Repleski ; André Perrin ; Sylvie Mehaudel ; Jean-Pierre Obin ; Yael Mellul ; Sophie Nizard ; Richard Prasquier ; Patricia Sitruk ; Renée Fregosi ; Jean-Jacques Rassial ; Karina Obadia ; Jean-Louis Repelski ; Edith Ochs ; Jacob Rogozinski ; Roger Fajnzylberg ; Marie-Helène Routisseau ; Philippe Ruszniewski ; André Senik ; Jean-François Solal ; Paule Steiner ; Jean-Benjamin Stora ; Anne Szulmajster ; Maud Tabachnik ; Daniel Tchenio ; Julien Trokiner ; Fatiha Boyer ; Cosimo Trono ; Henri Vacquin ; Caroline Valentin ; Alain Zaksas ; Slim Moussa ; Jacques Wrobel ; Roland Gori ; Nader Alami ; Céline Zins ; Richard Dell’Agnola ; Patrick Beaudouin ; Barbara Lefebvre ; Jacques Tarnéro ; Georges-Elia Sarfat ; Lise Boëll ; Jacques Wrobel ; Bernard Golse ; Céline Boulay-Esperonnier ; Anne Brandy ; Imam Karim ; Sammy Ghozlan


http://www.leparisien.fr/societe/manifeste-contre-le-nouvel-antisemitisme-21-04-2018-7676787.php

pour reprendre un de mes articles de janvier 2015 :
 

"M. M'Bala M'Bala dont un des livres maîtres qui structure sa pensée est ce faux " les protocole des sages de Sion" qu'Umberto Eco a mis en scène dans son roman " Le cimetière de prague " :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Protocoles_des_Sages_de_Sion

reprend le viel antisémitisme qu'il a, un temps, couvert sous le masque grimaçant de l 'antisionisme, qui s'enracine dans un anti-judaisme chrétien qui vient d'une mauvaise lecture des évangiles : En effet reportez-vous par exemple à Jean 18,38 " Moi, (c'est Pilate qui parle), je ne trouve aucun motif de condamnation en lui ",

à Jean 19,4, (après avoir fait flageller Jésus) Pilate dit aux "juifs" (C'est-à-dire aux grands prêtres du Temple de Jérusalem et aux gardes qui lui ont apporté Jésus) :" Voici, je vous l' amène dehors afin que vous sachiez que je ne trouve aucun motif de condamnation en lui.

à Jean 19,6, " lorsque les grands prêtres et les gardes le virent ils crièrent : Crucifie-le ! crucifie-le ! Pilate leur dit : Prenez-le vous mêmes et crucifiez-le car moi je ne trouve pas en lui de motif de condamnation. "

à Jean 19,10 " Pilate dit à Jésus; Ne sais-tu pas que j'ai le pouvoir de te relâcher, et que j'ai le pouvoir de te crucifier ?"

Lui Pilate et non pas les "juifs".

Donc le drame se jouent entre les prêtres et les gardes du temple de Jérusalem soucieux de maintenir le compromis avec Rome qui en échange de leur collaboration leur garantit la liberté de leur culte, que Jésus semble ne pas accepter, ce pourquoi ils veulent sa mort , et Pilate qui a seul comme il le dit à Jésus le pouvoir de le libérer ou de le condamner à la crucifixion, un Pilate qui reconnait qu'il n'y a aucun motif de condamnation à son encontre, qui sait donc qu'il est innocent et qui finalement prend la décision de le faire crucifier pour ramener le calme. Paris vaut bien une messe! la tranquillité d'un gouverneur romain vaut bien un cruicifié !

Le peuple juif n'a rien à voir dans cette condamnation, certains juifs, Judas oui. Mais le mal est vite fait, avec la disparition des judéo-chrétiens, c'est-à-dire des juifs qui voyaient en Jésus le messie attendu, les juifs vont être qualidiés de peuple "déicide", comme si l'on pouvait tuer Dieu s'il existe, comme si le peuple "inventeur" du monothéisme s'était en quelque sorte renié !

Dans son autobiographie " Le tournant " Klaus Mann décrit combien à ses yeux et aux yeux de beaucoup d'allemands, Hitler leur apparaissait comme un "minable" mais à la différence de Stefan Zweig qui jugeait avec indulgence ces jeunes allemands, comme aujourd'hui certains, qui se rassemblent derrière ce minable, Klaus Mann lui écrit en octobre 1930 :

«Tout ce que fait la jeunesse ne nous montre pas la voie de l'avenir. Moi qui dis cela, je suis jeune moi-même. La plupart des gens de mon âge - ou des gens encore plus jeunes - ont fait, avec l'enthousiasme qui devrait être réservé au progrès, le choix de la régression. C'est une chose que nous ne pouvons sous aucun prétexte approuver. Sous aucun prétexte.»

Donc face à Minable' Bala M'Bala nous devons avoir la même attitude : nous ne pouvons approuver sous aucun prétexte son discours."

***

On en arriverait à penser que le monothéisme est un mal qu'il faudrait combattre par le polythéisme qui nous donnerait quelque assurance de moindre intolérance.

La fable suivante "Le dernier discours de Serge Pongtong" veut en être une illustration :

 

 

Voici in extenso

Le dernier discours de serge Pongtong

Au trente troisième congrès des Sciences Enchantées

Qui a rassemblé les savants animains dans la ville-oasis de Nouakchottong

*

Chers amis en cette année si peu clémente à notre peuple

Je désirerais vous entretenir à nouveau du grave problème

Posé par le triomphe du monothéisme

Parmi les humains

*

Envisagent-ils

Puisqu'ils supposent l'existence d' un seul dieu

Auquel ils croient

Que ce dieu n'est pas seulement leur dieu mais le dieu de tous

*

Et puisqu'il est le dieu de tous

Les prières à lui adressées

Le rituel à lui consacré

Peuvent être aussi divers que le sont les humains

*

Pourquoi ce dieu ne serait-il pas enchanté de la diversité

des rites

de leur exotisme

de leur fantaisie

*

Pourquoi ne serait-il pas en colère

Que soit maintenu l' holocauste des êtres vivants

En son nom

Année après année siècle après siècle

*

Comment ces humains ne s' aperçoivent-ils pas

Qu'il est impossible qu'un créateur se réjouisse du sang versé

Lors du sacrifice d'une de ses créatures

Par une autre de ses créatures pour lui agréer

*

Comment peuvent-ils supposer que Dieu puisse exiger d'une de ses créatures

Le sacrifice de son enfant pour s'assurer de sa soumission à sa loi

D' Abraham la mort de son fils Isaac et finalement la substitution d'Isaac par un mouton

Donc la substitution du meurtre d'un être vivant par le meurtre d'un autre être vivant

*

Comme si un mouton ne valait pas un homme

Comme si un homme valait plus qu'un mouton

Comme si un mouton valait moins qu'un homme

Comme si un être vivant n'équivalait pas à un autre être vivant

*

Tout le mal vient de là

Nous traiter nous êtres vivants animains comme vulgaire bétail

Nous traiter nous êtres vivants animains comme gibier

Nous traiter nous êtres vivants animains comme viande

*

Certes le polythéisme n'empêchait pas ce mal absolu du meurtre de son prochain

Mais au moins nous êtres vivants animains étions considérés souvent comme des dieux protecteurs

Dans le polythéisme égyptien par exemple les dieux étaient

Mi-homme mi animal ou tout animal

*

Il y avait

Horus le tout au-dessus le tout lointain

Dieu faucon

Garant de l'harmonie universelle

*

Il y avait

Thot le tout sachant

Dieu ibis

Inventeur du langage

*

Il y avait

La merveilleuse Bastet

Déesse chatte de la musique de la joie de la maternité

A qui les fidèles consacraient la momie de leur chat décédé

*

Et tant d'autres dieux déesses en Egypte en tant d'autres contrées où

les animaux considérés comme des dieux ou les frères des hommes avaient donc droit

À la même considération au même traitement que les humains après leur mort

Dans le cas présent l'embaumement

*

Le passage du polythéisme au monothéisme

A rompu ce lien fraternel entre êtres vivants

Entre les humains et nous autres

Etres animains

*

Il est vrai cependant que le monothéisme

N'est pas un bloc

Un monolithe

Malgré cette affirmation de l' un seul

*

En effet du monothéisme s'écoulent trois fleuves qui prennent leur source dans trois sources

La première de ses sources fait sourdre de l'eau claire

la deuxième de ces sources fait sourdre le lait le plus doux

la troisième de ces sources fait sourdre l' huile la plus noire

*

A la première source correspond un Nil aux multiples méandres

A la deuxième source correspond un Mississipi aux multiples calmes

A la troisième source correspond un Congo aux multiples rapides

Qui contrairement aux deux premiers fleuves ravage les peuples emporte leur âme

*

Le Nil aux multiples méandres est l' une des tois grandes manières de vivre le monothéisme

Celle qui voit dans les textes sacrées la parole de dieu

De ce fait une parole qu'il faut sans cesse étudier

Pour avoir un jour l'espoir d'en saisir tout le sens

*

Parce que dans chaque parole de dieu

Il y a un infini

Que nous autres êtres vivants créés par ce dieu si tenté qu'il existe

Ne pouvons entièrement appréhender êtres finis que nous sommes

*

Le philosophe juif Maïmonide béni soit-il par son dieu si tenté qu'il existe

En est un bon exemple puisqu'il recourt à la raison pour interpréter la parole divine

Et nous savons tous que notre esprit est un labyrinthe aux multiples détours

Dont nous avons du mal à découvrir la sortie que Maïmonide nous aide à trouver

*

Comme le philosophe musulman Ibn Rushd

Comme le philosophe chrétien Saint Thomas d'Aquin

Comme le philosophe naturalien Samuel levingpongtong

Guident les égarés que nous sommes

*

L'Amazone aux mille calmes correspond à cette tendance du monotheisme

Plus encline au respect de l'esprit que de la lettre des textes sacrés

Dont le judaïsme nous fournit un magnifique exemple dans les psaumes

Le christianisme avec la figure de Jésus l'islam avec le soufisme

*

Le Congo aux mil et un rapides illustre cette tendance du monotheisme

A ne comprendre les textes sacrés que littéralement

Puisqu'il est écrit dans la bible que le monde a été créé il y 5000 ans

Toutes les vérités scientifique enchantées qui démontrent le contraire sont rejetées

*

Manière de voir illustrée par les pharisiens hier

Aujourd'hui par toute une mouvance du judaïsme contemporain qui fait de l'alliance avec Yahwé

Un paradigme pour distinguer les juifs des autres nations

Un peuple élu au-dessus de la communauté de tous les êtres vivants

*

Comme si nous orang-outangs n'avions rien à voir avec ce Yahwé s'il existe et s'il nous a créés

Comme si vous bonobos vous chimpanzés vous macaques vous gorilles

N'aviez rien à voir avec ce Yahwé s'il existe et s'il vous a créés

Comme si toutes les autres créatures n'étaient pas élues au même titre par ce Yahwé s'il existe et s'il les a créées

*

Fâcheuse tendance que nous trouvons aussi chez les chrétiens

Fleuve aux rapides tourbillonnant d'intolérance

Noir Congo

Entrainant tout sur son passage tous les êtres vivants en dernière date les juifs

*

Et aujourd'hui

Nous les orang-outangs vous les bonobos vous les chimpanzés vous les macaques

Et même vous les gorilles

Avec votre fâcheuse tendance à vous prendre pour le sel et le miel des hominiens

*

Qui comme je l'ai déjà dit l'année passée

Conduit ces monothéistes intempestifs et fanatiques à disposer de notre planète à nous tous

Comme si elle était uniquement à leur disposition

Et à menacer gravement notre survie et la leur aveuglés qu'ils sont par leurs certitudes

*

Enfin il y a l'islam où ce noir Congo aux rapides tourbillonnant d'intolérance grossit

Parce que pour le musulman les textes sacrés sont la parole de dieu lui-même

Donc incréés

Notre chamelier et époux de Khadidja Muhammad n'étant que le truchement d'Allah

*

D'autant que la compilation de cette parole dans le coran

Obéit à un plan qui n'est pas indiqué par Allah seulement inspiré par lui

Et est le résultat d'un choix fait par une commission d'experts

Qui a ordonné pour le plus grand bien des oulémas imams et autres ayatolahs

*

Mais non pour la compréhension du musulman

De faire la dite compilation en classant les sourates par leur longueur les plus longues en premier

En choisissant un classement par thème

Et non chronologique

*

Qui en apparence semble un choix raisonné mais ne fait qu'obscurcir la compréhension des sourates

D'où cette école mutazilite pour qui le coran est créé et non incréé donc interprétable

Qui s'appuie sur la raison pour éclairer cette parole de dieu

Qui malheureusement a été combattu au point de disparaître

*

Donc si le coran est la parole de dieu

Pour être fidèle à Allah du mieux possible

Il faut l'interpréter littéralement

Ou plutôt non pas l'interpréter mais l'appliquer à la lettre

*

Ce qui donne à ces partisans du littéralisme

Dans ce monothéisme

Une redoutable force

Le bon musulman est celui qui applique à la lettre le coran et s'y soumet

*

Et puisqu'il est dit que les hommes ont autorité sur les femmes sourate IV 34

Ils peuvent les frapper comme cela est préconisé pour les soumettre en cas de désobéissance

Il n'est pas possible puisque le coran est incréé d' atténuer la brutalité du terme arabe employé

De l'euphéminiser

*

Autre rapide effrayant de ce noir Congo la perte d'identité à laquelle aboutit ce littéralisme

Pour les peuples musulmans jusqu'ici préservés

Que nous orang-outangs nous pouvons constater depuis nos forêts enchantées

Chez certains de nos amis indonésiens

*

Que vous bonobos vous apercevez dans les pays du sahel

Vous chimpanzés au proche-orient

Partout le soufisme est pourchassé réprimé le statut des femmes remis en cause

Quand il s'est rapproché d'une égalité entre homme et femme

*

Que faire nous ne pouvons que dire aux humains

Comme nous l'avons fait et comme les gorilles ont entrepris de le faire

Abandonnez ce Congo où roulent ces huiles noires de l'intolérance de la déculturation

Du rabaissement de la femme

*

Pour le Nil aux eaux claires de la raison et de la tolérance

Sinon le Mississipi au lait de chamelle si doux si tendre pour tous et surtout pour les femmes

Comme Jésus en présence de la femme adultère condamnée à la lapidation

Vous le crie que celui qui n'a pas péché lui jette la première pierre

*

Abandonnez comme nous orangs-outangs

Nous macaques nous gorilles nous bonobos nous chimpanzés

Ce dangereux monothéisme

Monolithe noir qui nous vous écrase pour un polythéisme enchanté

*

Le destin de Jessica cette américaine condamnée à mort et exécutée en Virginie pour le meurtre de son mari

Celui de Sakineh cette iranienne dont heureusement le jugement n'a pas été encore exécuté

Sont là pour nous rendre pessimistes

Mais il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre mais nécessaire d'entreprendre pour espérer

*

A la suite de cette conférence

De violentes manifestations eurent lieu dans un très grand nombre de pays

Une fatwa fut lancée par un obscur imam

Considéré comme un saint du fait de sa cécité

*

Serge Pongtong

Fut victime d'un attentat qui lui coûta la vie ainsi qu'à ses amis accusés d'être

Des brutes impures

Leurs pieds et leurs mains furent coupés pour servir d'ustensiles

***

Contre tous les Minables ' Bala M' Bala anti-juifs sous prétexte d'anti-sionisme.
Contre tous les Minables ' Bala M' Bala anti-juifs sous prétexte d'anti-sionisme.
Contre tous les Minables ' Bala M' Bala anti-juifs sous prétexte d'anti-sionisme.
Contre tous les Minables ' Bala M' Bala anti-juifs sous prétexte d'anti-sionisme.
Contre tous les Minables ' Bala M' Bala anti-juifs sous prétexte d'anti-sionisme.
Contre tous les Minables ' Bala M' Bala anti-juifs sous prétexte d'anti-sionisme.
Contre tous les Minables ' Bala M' Bala anti-juifs sous prétexte d'anti-sionisme.
Contre tous les Minables ' Bala M' Bala anti-juifs sous prétexte d'anti-sionisme.
Contre tous les Minables ' Bala M' Bala anti-juifs sous prétexte d'anti-sionisme.
Tag(s) : #Populisme, #Poésie, #Religions